Business

Télétravail : encore marginal et freiné par la problématique de la sécurité

Keyyo Business, opérateur de téléphonie sur IP pour les entreprises, a fait réaliser une étude par Adwise pour connaître l'état des lieux du télétravail en France.

PublicitéLe télétravail est paré par ses défenseurs de nombreuses vertus. Il n'en demeure pas moins qu'il reste marginal. Ainsi, selon la récente étude menée par Adwise, « 6% des PME déclarent que le télétravail est actuellement pratiqué dans leur entreprise, 2% envisagent de le mettre en place, la très large majorité considérant que le télétravail ne peut s'appliquer à leur activité. » La situation ne semble guère plus brillante dans les grands comptes, même si les chiffres manquent : la dernière étude, celle menée par la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques, direction conjointe du Ministère de l'Emploi et du Ministère de l'Economie) en 2007, indiquait que 7% de l'ensemble des salariés télétravaillaient. Les trois quarts des entreprises interrogées par Adwise jugent que le télétravail améliore la qualité de vie des salariés, les deux tiers que cela accroit la productivité et la flexibilité. A l'inverse, la cohésion et la communication interne des équipes souffriraient de la mise en place du télétravail pour presque la moitié des répondants. Malgré cela, le télétravail se met en place dans 58% des cas à l'initiative de l'employeur. La principale difficulté de la mise en oeuvre du télétravail semble être la sécurité des éléments partagés entre salariés (81% des répondants), suivie de la fiabilité des outils de communication (61%). Côté outils, si la messagerie électronique est évidemment une nécessité (90% des répondants), l'accès au réseau privé virtuel (86%) et à Internet en haut débit (80%) sont également essentiels, devant la sauvegarde en ligne (70%) et le transfert téléphonique du numéro professionnel (58%).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Votre organisation s’oriente-t-elle vers une architecture de type SASE (Secure Access Service Edge) ?