Tribunes

Maîtrise d'usage, une notion innovante

Maîtrise d'usage, une notion innovante

Avec le développement des architectures SOA et du Cloud, les questions de propriété intellectuelle accèdent au niveau de la stratégie informatique. Elles devraient accélérer l'adoption de la notion de maîtrise d'usage (MUE) et la  mutation du modèle MOA-MOE en MOA-MOE-MUE.

PublicitéProbablement issu de la loi MOP, un dispositif législatif pour les constructions publiques promulgué en 1985 [1], le modèle Maîtrise d'Ouvrage / Maîtrise d'Oeuvre, dit « MOA-MOE » est largement utilisé dans la gestion des systèmes d'information des entreprises françaises. Ainsi, « Nomenclature 2009 » [2], le référentiel des métiers de l'informatique publié par le CIGREF retient parmi une trentaine d'emplois-métiers, les emplois-métiers de « Chef de Projet Maîtrise d'Ouvrage » et « Chef de Projet Maîtrise d'Oeuvre ».

Depuis 20 ans que ce modèle rend de bons et loyaux services, son fondement n'a pas été remis en cause et les difficultés soulevées dans la pratique ont trouvé leurs solutions.
Ainsi, une étude du CIGREF de 2003 [3] indique « un clivage entre maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre », une « approche difficilement transposable à l'international » et « un modèle unique de représentation ». Face à ces difficultés, le CIGREF conseille quelques mesures : l'institution d'un « arbitre », la mise en place de « processus de coopération entre acteurs », la reconnaissance de la « différence entre rôles et acteurs », et enfin la « distinction entre la maîtrise d'ouvrage et les utilisateurs finals».

Si cette dernière mesure n'est pas indispensable pour des systèmes d'information d'une direction métier à usage interne, elle devient en revanche critique pour les sites internet à usage commercial (web 1.0) où le propriétaire du site n'est pas l'usager du site. Et effectivement, c'est dans la mise en oeuvre de technologies web 1.0 que l'on peut relever une notion encore largement méconnue dans les autres domaines du SI, celle de maîtrise d'usage (MUE).

Utilisée en aménagement du territoire, cette notion avait été avancée notamment dans un ouvrage publié en 2006 adressant les leviers de l'intranet dans les projets de transformation  des entreprises : le management de ces projets est articulé avec la trilogie maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'oeuvre et maîtrise d'usage [4].
Puis elle avait été capitalisée par Le Portail des Métiers de l'Internet qui actualise la maîtrise d'usage en deux métiers, l'Ergonome et le Spécialiste de l'accessibilité numérique [5].

Le développement cumulé de l'opensource, des technologies Internet à usage social (web 2.0), du SOA et du Cloud devrait provoquer sa généralisation à l'ensemble du système d'information.

Déjà moteur de l'opensource, les arbitrages de propriété intellectuelle (PI) deviennent incontournables avec des technologies internet à usage social (web 2.0), des applications réalisées par assemblage de briques logicielles (SOA) et de services applicatifs (Cloud).

Dans les années 80, la PI allait de soi pour les développements sous-traités par les entreprises utilisatrices à des sociétés de services et d'ingénierie en informatique (SSII) : ces dernières fournissaient un travail, -l'oeuvre- ; à la recette des programmes, la propriété (intellectuelle) du résultat de l'oeuvre, -la propriété de l'ouvrage-, était naturellement transférée à l'entreprise utilisatrice qui devenait le maître «de» l'ouvrage...

PublicitéAvec les nouvelles offres qui touchent l'infrastructure des SI et en interpelle la gouvernance, la PI devient une question stratégique d'autant plus que l'innovation est devenue depuis la crise un avantage concurrentiel.

Malheureusement, le modèle MOA-MOE qui structure la gouvernance des SI ne fait pas apparaître une séparation entre la propriété d'un SI et son usage et, dès lors, n'invite pas à adresser la propriété intellectuelle au niveau stratégique.

Faire apparaître la MUE au coté de la MOA et de la MOE  pourrait être opportun pour adresser méthodiquement les problématiques de la propriété intellectuelle des systèmes d'information. La définition de l'emploi-métier « Chef de Projet Maîtrise d'Usage » dans la prochaine version de Nomenclature  et du métier « Responsable MUE » dans Le Portail des Métiers de l'Internet pourrait marquer cette prise de conscience.

Références
[1]Mutation du modèle MOA-MOE, Tru Dô-Khac, Bestpractice-Systèmes d'information, N°44, 2010.
[2] Nomenclature 2009- Les emplois-métiers du SI dans les grandes entreprises, CIGREF, 2009
[3] Parties prenantes du système d'information : pour un nouveau regard sur la maîtrise d'oeuvre et la maîtrise d'ouvrage , CIGREF, 2003
[4] Management des nouvelles technologies et e-transformation, Michel Germain, éd. Economica, 2006
[5] Le Portail des Métiers de l'Internet, Délégation aux usages de l'Internet, 2009

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’outils de collecte type ETL, qui répliquent les données dans des datawarehouses ?