Business

Les logiciels libres populaires d'abord pour leur qualité avant leur coût

Les logiciels libres populaires d'abord pour leur qualité avant leur coût

Une enquête menée par l'Institut Ponemon pour le compte de Zimbra confirme que les logiciels libres sont appréciés d'abord pour leur qualité avant de l'être pour leur coût.

PublicitéContinuité d'activité, qualité du code et contrôle exercé sur celui-ci séduisent les responsables informatiques dans le monde et justifient leur choix de logiciels open-source selon une étude menée par l'Institut Ponemon. Le coût n'arrive que bien après. En particulier, la transparence du code est vue comme une manière de s'assurer de la sécurité du code pour les trois quarts des répondants. Cette transparence permet l'amélioration de la sécurité par les deux-tiers des responsables interrogés.
Les logiciels open-source bénéficiant d'un service commercial de support ont, selon les deux-tiers des répondants, des performances supérieures aux autres logiciels concurrents. 60% des répondants estiment que la performance s'accroît en utilisant ce type de logiciels.
La même étude s'est penchée sur le cas particulier des plates-formes de messagerie et de collaboration. 52% des sondés européens et 55% aux Etats-Unis pensent changer de solution dans les deux ans, marquant de ce fait leur défiance vis-à-vis de leurs solutions actuelles qui sont mal jugées par les deux-tiers des répondants. Ces plates-formes actuelles sont majoritairement propriétaires. Les outils open-source sont particulièrement regardés dans cette optique de remplacement de l'existant.
Installer une solution collaborative pourrait résoudre des problèmes de sécurité comme l'accès mal géré à telle ou telle donnée. 79% des collaborateurs ne respectent en effet pas les règles posées en matière de confidentialité des documents. 71% attendent une solution collaborative plus sécurisée. Et 69% partagent des documents qui ne leur sont pas destinés.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Etes-vous en mesure d’automatiser le placement des machines virtuelles en fonction de critères précis (sensibilité des données, sollicitation de la ressource…) ?