Stratégie

Les attaques DNS touchent près de neuf entreprises françaises sur dix

Les attaques DNS touchent près de neuf entreprises françaises sur dix
Selon une étude d’EfficientIP, les entreprises françaises ont subi 6,4 attaques DNS en moyenne au cours de l’année 2021.

D'après le rapport sur les menaces DNS 2022 publié par EfficientIP et basé sur une enquête d'IDC, 87% des entreprises françaises interrogées ont connu au moins une attaque ciblant les services de gestion des noms de domaines.

PublicitéL'éditeur EfficientIP a récemment publié son rapport 2022 sur les menaces DNS (Domain Name System), réalisé avec le cabinet d'études IDC. Selon ce rapport, 87% des entreprises françaises interrogées ont subi au moins une attaque par DNS en 2021, le nombre moyen d'attaques s'élevant à 6,4. Le rapport estime le coût moyen de ces attaques à 745 685 €, avec des temps de remédiation de 5,54 heures en moyenne. L'enquête montre également une augmentation de tous les types d'attaques DNS par rapport à l'édition 2021 de l'étude. Les attaques les plus répandues sont l'usurpation de nom de domaine (44%), suivies par celles émanant de malwares (40%) et les attaques par déni de service DDos (33%). Quand les attaques ont abouti, celles-ci ont entraîné la moitié du temps une interruption des services cloud dans les entreprises visées, dans 47% des cas une indisponibilité des applications internes et dans 44% une compromission des sites Web. Enfin, 18% de ces attaques ont débouché sur des pertes de données sensibles et de propriété intellectuelle.

Les entreprises françaises sont conscientes des risques : 74% considèrent ainsi la sécurité intégrée au DNS comme un enjeu critique pour leur activité. Toutefois, 59% seulement utilisent ce type de protection dans leur stratégie de sécurisation du cloud, 57% s'appuient dessus pour se protéger des rançongiciels et 46% pour protéger leurs actifs liés à l'Internet des objets. Par ailleurs, l'analyse du trafic DNS apparaît comme un levier pour détecter le shadow IT dans 41% des entreprises françaises interrogées, tandis que 28% perçoivent celle-ci comme un moyen de prévenir les fuites de données.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous de solutions de fédération de données ?