Business

Le numérique amplifie la transformation de l'action publique

Le numérique amplifie la transformation de l'action publique
Le secrétaire d'Etat au numérique, Cédric O, a lancé un observatoire sur la qualité des services numériques. (Crédit Photo: Gouvernement)

Dans sa démarche de modernisation de l'administration, le 3ème comité interministériel sur la transformation de l'action publique a pointé les apports du numérique à travers différents programmes comme France Connect. Des initiatives ont été annoncées pour accélérer ces efforts de simplification et d'amélioration.

PublicitéLe 20 juin dernier s'est déroulé le troisième comité interministériel sur la transformation de l'action publique (CITP). A cette occasion, le gouvernement a fait un point d'étape sur les différents réformes lancées pour faciliter la vie des usagers et des administrations. Parmi ces différents programmes, le numérique est un levier clé comme France Connect, fédérateur d'identité, qui affiche 10 millions d'usagers en juin 2019 (6 millions en octobre 2018). Le gouvernement rappelle aussi la capacité de demander la CMU C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) et ACS (Aide pour une complémentaire santé) en ligne sur ameli.fr (125 000 demandes au 1er trimestre 2019).

La simplification est également de mise avec l'approche « dites-le nous une fois ». Par exemple, grâce aux mécanismes d'échanges de données entre administrations via API pour les étudiants, plus de 850 000 fournitures d'avis d'imposition ont été évités sur ces 6 derniers mois à l'occasion de dépôts de « Dossier Social Étudiant ».

Une amplification et un effort sur la fracture numérique

L'exécutif n'entend pas s'arrêter en si bon chemin et va continuer à s'appuyer sur le digital pour amplifier la transformation de l'action publique. Parmi les initiatives dévoilées, on retiendra l'annonce du Secrétaire d'Etat au numérique, Cédric O, de lancer un observatoire de la qualité des services numériques et le site monavis.numerique.gouv.fr pour recueillir la satisfaction des usagers en ligne, avec l'appui de la Dinsic. Par ailleurs, l'approche « dites-le nous une fois » devrait trouver un écho dans d'autres démarches administratives.

Pour éviter la fracture numérique, souvent pointée du doigt par le défenseur des droits, le gouvernement va lancer le dispositif «Aidants Connect», qui sécurise l'intervention à la place de l'usager sans que celui-ci ait à fournir de données personnelles ou à disposer d'adresses mails ou de mots de passe. De même, il promeut un chantier « joindre l'administration par téléphone » pour faciliter les démarches des personnes qui rencontrent des difficultés avec le canal numérique.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La traçabilité des actions des prestataires / administrateurs sur le SI permet-elle d’aisément démontrer une éventuelle faute / imprudence ?