Stratégie

Le nouveau président de l'USF imprime sa marque

Le nouveau président de l'USF imprime sa marque

Le club des utilisateurs francophones de SAP va davantage s'ouvrir aux PME, aux entreprises de province et aux utilisateurs de Business Objects.

PublicitéAprès l'épuisante Guerre de la Maintenance entre SAP et ses utilisateurs, le DSI d'Aelia, Jean Leroux, a laissé la présidence de l'USF à Claude Molly-Mitton, de l'AIFE. Après la validation de sa stratégie par le Conseil d'Administration, ce dernier l'a présentée à la presse.

Plusieurs axes forts se dégagent : plus de place pour les PME, pour les entreprises de province et pour le décisionnel (après le rachat de Business Objects par SAP).

Ainsi, à côté des commissions de travail existantes sur les différentes technologies de SAP, l'USF a créé une commission sur le décisionnel. « Beaucoup d'utilisateurs de BO utilisent SAP et l'inverse est aussi vrai » a indiqué Claude Molly-Mitton. Il a précisé : « le Sugen [l'organe de liaison mondial des dirigeants de clubs d'utilisateurs SAP, NDLR] s'intéresse désormais à BO car la stratégie de SAP au sujet de BO va désormais se décider mondialement. Le Sugen lance en ce moment une consultation mondiale relayée par les clubs nationaux. Les résultats sont attendus en septembre. En France, le club des utilisateurs BO n'a pas encore rejoint l'USF mais la balle est dans leur camp. Nous, nous ne pouvons plus attendre car sinon la France ne fera pas entendre sa voix auprès du Sugen dont nous sommes le seul correspondant français. »

L'USF va également s'enrichir de « communautés » géographiques (par grandes régions), par secteurs (services publics, distribution, PME...) et sur le « hors PGI » (BO, consolidation groupe via Cartesis...).

Le but est notamment de développer la place des PME et des entreprises de province dans l'USF.

La Guerre de la Maintenance a beau être terminée, un groupe de travail commun USF-Cigref est monté depuis mars 2010 sur « les bonnes pratiques dans la relation commerciale avec SAP » en lien avec le groupe Pricing du Sugen. Son animateur est Patrick Geai, vice-président à la stratégie de l'USF et directeur de la gouvernance SI de la branche courrier de La Poste. Un livre blanc devrait être publié en janvier 2011 pour synthétiser le travail de cette commission, notamment pour décrypter les règles SAP à l'attention de ses clients et pour indiquer des bonnes pratiques. Le livre blanc abordera autant l'acquisition de licences et services, la contractualisation et la gestion quotidienne de la relation (facturation interne : avantages et inconvénients de la facturation directe par SAP à chaque entité d'un groupe ou au contraire via une refacturation de la DSI groupe aux entités utilisatrices).
Ceci dit, il reste que les clients de SAP n'ont guère d'alternative face à l'éditeur pour assurer la maintenance de ses progiciels : « une initiative comme celle de Rimini Street, lancée à Las Vegas en grandes pompes, n'a jamais été vue sur le marché français » a indiqué Claude Molly-Mitton.

PublicitéUn autre livre blanc, sur SAP dans le secteur public, est également prévu pour la prochaine convention annuelle de l'USF.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’une solution unifiée de gestion des identités et des accès, aussi bien pour vos applications Cloud que sur site ?