Technologies

Le CRIP récompense de nouveau les meilleurs projets techniques

Le CRIP récompense de nouveau les meilleurs projets techniques
Philippe Sersot (à gauche), président du CRIP, et Sylvie Roche (à droite), déléguée générale du club, ont introduit la cérémonie.

Le 28 novembre 2018, le CRIP a remis ses Trophées du CTO pour la cinquième année consécutive.

PublicitéPour la cinquième année consécutive, le CRIP (Club des Responsables d'Infrastructure et de Production) a remis ses Trophées du CTO le 28 novembre 2018 à la piscine Molitor. Ce prix vise à récompenser, parmi les membres du club, les meilleurs projets techniques dans plusieurs catégories. Philippe Sersot, président du CRIP, a rappelé que l'essentiel, pour lui, est que « le CRIP est un cercle de confiance où l'on parle de la vraie vie ».

Les Trophées du CTO ont été attribués par un jury présidé par Gilles Lévêque, en tant qu'administrateur du Cigref (et DSI du groupe ADP). L'esprit de cette année a été de mettre « l'infrastructure au coeur de la transformation digitale ». Gilles Lévêque a précisé que « l'innovation frugale a été particulièrement valorisée ». Sur les vingt dossiers déposés, 11 ont été nominés et 5 ont été lauréats d'un prix.

Egalité et Frugalité

Christian Couvreur, Directeur des Infrastructures Informatiques à la DSI du Groupe Eiffage, a été le premier récompensé de la soirée avec le Trophée Coup de Coeur du jury. Nos lecteurs le connaissent bien : il a été le Grand Témoin de la Matinée « Infrastructures Innovantes » organisée par CIO le 15 octobre 2018. Il a mené un vaste projet de déploiement de la bureautique collaborative de Microsoft, Office 365, y compris le réseau social d'entreprise Yammer, dans une vingtaine de pays (la cible étant d'une cinquantaine). Le point ayant motivé la récompense est le rapprochement de tous les collaborateurs, quelque métier ils exercent, en dotant chacun d'une identité numérique (même les compagnons opérant sur les chantiers et qui n'avaient pas d'adresse mail initialement).

Quand le président du jury signalait que la frugalité avait été appréciée, il pensait particulièrement au deuxième prix attribué. La Palme de l'Innovation a ainsi récompensé une institution qui n'a pas trop de moyens : l'Université Lyon III Jean Moulin. Yves Condemnine, vice-président Stratégie Numérique, a déployé une stratégie numérique pour l'ensemble des étudiants en se basant sur une enquête préalable de 140 questions. Mais celle-ci, malgré sa taille, a reçu plus de 5000 réponses.

Accompagner et servir les métiers

Sur une rapide table ronde interrompant la remise des prix, Mylène Berger, directrice de la transformation digitale corporate de RTE, et Eric Cohen, responsable de la transformation digitale chez Thales, ont pointé la nécessité d'un accompagnement des individus pour réaliser la fameuse transformation digitale. Celle-ci suppose en effet un savoir être qui n'est pas toujours évident à acquérir.

PublicitéLe troisième trophée était celui du Secteur Public. Il a récompensé Nicolas Bender, responsable du management des services de l'Acoss (Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale). Celui-ci a piloté de déploiement d'une supervision au service des métiers, avec des indicateurs tournés vers les usages, le tout dans un cadre général d'agilité.

Petites ou grandes, les entreprises se digitalisent

Serge Noël, directeur technique du groupe Schmidt (cuisines Schmidt et Cuisinella), a reçu le Trophée ETI. Sa démarche de mise du digital au service du retail a été saluée par le jury. 5000 meubles par jour sont ainsi produits dans les usines au fil des commandes, avec 0 stock. Et les 600 concessionnaires des marques du groupe sont également dotés des outils adéquats.

Enfin, Jean-Pierre Dumoulin, CTO groupe et responsable véhicules connectés et services chez Groupe PSA, a, lui, reçu le Trophée Grande Entreprise. Ce prix a été justifié par la couverture des besoins liés aux véhicules connectés, avec un WAN aux capacités décuplées pour un coût inférieur de 30 % à la situation antérieure. Ce projet s'est mené simultanément à l'intégration fluide des marques Opel et Vauxhall dans le groupe.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les projets « en mode agile » utilisent-ils une méthode formalisée comme Scrum ?