Stratégie

Le CGTI est mort, vive le CGIET !

Le CGTI est mort, vive le CGIET !

Le Conseil Général des Technologies de l'Information est intégré à un ensemble plus vaste consacré à l'ensemble de l'industrie.

Publicité« Il est créé, par la fusion du Conseil général des mines et du Conseil général des technologies de l'information, un Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies, placé sous l'autorité directe du ministre chargé de l'économie, qui le préside, et des ministres chargés de l'industrie et des communications électroniques » indique l'article 1 d'un décret du 16 janvier paru au Journal Officiel du 19 janvier 2009. Ainsi disparaît (pour mieux renaitre) le « cabinet interne de conseil » en TIC du gouvernement, le CGTI (Conseil général des technologies de l'information), au profit d'une entité plus vaste et plus transverse aux préoccupations plus larges. Le nouveau Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) conserve le rôle de « cabinet de conseil » mais non seulement en matière d'informatique, télécommunications, etc. mais aussi dans le domaine de l'utilisation du sous-sol (mines...), d'industrie et de développement économique. Le 30 décembre 2005, c'était le « bras armé » du gouvernement en matière de TIC, l'Agence pour le développement de l'administration électronique, qui avait été fusionné dans un ensemble plus vaste, la DGME (Direction Générale à la Modernisation de l'Etat) selon une procédure similaire. Dans les deux cas, le gouvernement marque que l'informatique doit rester un moyen technique et ne doit plus être traitée politiquement de manière spécifique.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’un portail pour fédérer les demandes d’achat des utilisateurs ?