Stratégie

La stratégie d'après-crise dépend fortement de la taille de l'entreprise

La stratégie d'après-crise dépend fortement de la taille de l'entreprise
L’envie de pérenniser le télétravail varie beaucoup selon la taille de l’entreprise.

Selon une étude réalisée par Viavoice pour Sopra Steria, une nette fracture se dessine entre les PME et les entreprises plus grandes sur le « monde d'après » la crise sanitaire.

PublicitéUne fois la crise sanitaire jugulée, reviendra-t-on à la situation antérieure ou bien les comportements changeront-ils, en particulier le recours au télétravail ? Selon une étude menée pour le compte de la division conseil de Sopra Steria, la réponse varie beaucoup selon la taille de l'entreprise. L'optimisme va de pair avec la taille de l'entreprise : 53 % des patrons d'entreprises sont ainsi confiants dans la reprise, 33 % prévoyant une amélioration pour leur entreprise mais ces chiffres passent à respectivement 67 % et 47% dans les entreprises de plus de 1000 salariés. La même différence suit également la pérennisation des évolutions associées à la crise sanitaire.

Par exemple, la fracture sans doute la plus emblématique concerne le télétravail : 80% des dirigeants de grandes entreprises se disent prêts à pérenniser le télétravail, contre seulement 23% des dirigeants de PME. La faible digitalisation des petites organisations est une explication avancée par les rédacteurs de l'étude alors qu'ils notent que « le télétravail constituera désormais un enjeu d'attractivité » pour les talents. 30% des dirigeants opteraient à l'avenir pour un mix entre télétravail et présentiel contre 69% dans les entreprises de plus de 1000 salariés.

Un enjeu de meilleure collaboration interne

Malgré tout, et sans différence significative entre entreprises petites ou grandes, 75% des dirigeants sont prêts à revoir l'organisation de l'entreprise et 65% considèrent que l'évolution du style de management est indispensable pour réussir la transformation de l'entreprise. Par ailleurs, 85% souhaitent renforcer la communication avec leurs collaborateurs. La reprise est en effet associée à la motivation et l'engagement des équipes (58% des répondants), la prévention sanitaire (53%) et psychologique (39%), l'autonomie des équipes (46%) et une meilleure collaboration entre elles (62%).

92% des répondants souhaitent accélérer la digitalisation de leur entreprise et 66% estiment que cette accélération sera essentielle pour rendre leur entreprise plus résiliente. La digitalisation visera prioritairement la relation client (67%), les processus internes (63%), la chaîne logistique (45%) et le travail à distance (39%).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vous arrive-t-il de vous tourner vers des solutions Open source pour réduire certains coûts de licence ?