Stratégie

La pandémie incite les PME françaises à accélérer leur transformation numérique

La pandémie incite les PME françaises à accélérer leur transformation numérique
Selon l’étude Cisco/IDC, la pénurie de compétences numériques est le premier facteur qui ralentit la transformation numérique des PME françaises.

Une étude réalisée par IDC pour Cisco a interrogé des représentants de petites entreprises dans huit pays, dont la France, afin d'évaluer leur maturité numérique. Les résultats montrent qu'une majorité de ces entreprises comptent accélérer leur transformation, devenue une question de survie.

PublicitéMenée en juin 2020 pour le compte de Cisco, l'étude IDC sur la maturité numérique des petites entreprises (de 50 à 499 salariés) révèle qu'au sortir de la crise sanitaire, seuls les deux tiers des organisations interrogées avaient initié des projets autour du numérique. En France, sur une échelle de maturité allant de 1 (pas de culture numérique) à 4 (digital native), une majorité (59%) des répondants demeurent encore à un niveau de maturité numérique faible (stade 2), malgré une légère avance par rapport à d'autres régions du monde. Seuls 12% d'entre eux considèrent leur organisation comme prospère, agile et résiliente, tandis que 29% sont en mode survie et 50% concentrés sur le redémarrage de leur activité.

La pandémie a particulièrement mis à mal les méthodes de travail (13 %), la production (13 %), la sécurité des employés (12 %) et les ventes (10 %) dans les PME et entreprises de taille intermédiaire françaises. Toutefois, avec la crise du Covid-19, 94% des petites entreprises françaises ont pris conscience de leur dépendance à la technologie et 75 % comptent accélérer leur transformation. 42 % d'entre elles prévoient que plus de 30 % de leur activité sera numérique d'ici 2021. 20% des répondants français mettent par ailleurs en avant l'amélioration de l'expérience client.

Huit recommandations pour faciliter la transformation digitale des PME

Dans les 18 mois qui viennent, les PME françaises envisagent notamment d'investir dans le travail à distance (32 %), le développement de solutions numériques (27 %), la vente en ligne (26 %) et la mise en place d'une stratégie numérique (26 %). Elles placent également le cloud et la sécurité dans leurs priorités. Si ces efforts sont menés à terme, IDC estime que les petites entreprises françaises pourraient accroître le PIB du pays de 208 milliards de dollars d'ici 2024 grâce à leur transformation numérique.

Néanmoins, les PME devront surmonter un certain nombre de freins, notamment la pénurie de compétences et de talents numériques (14 %), le manque de budget/engagement (13 %), la résistance culturelle au changement (12 %) et le manque d'esprit numérique ainsi que les enjeux culturels dans l'organisation (12 %). Dans ce but, l'étude leur propose huit recommandations :

1. Développer une feuille de route technologique sur trois ans
2. Prioriser les processus commerciaux essentiels à l'automatisation
3. Évaluer les technologies dans lesquelles il convient d'investir
4. Investir dans les talents et les compétences axés sur le numérique
5. Trouver le partenaire technologique qui convient à son projet
6. Tirer parti du financement et des équipements reconditionnés pour répondre aux besoins de trésorerie et de budget
7. Suivre les tendances et les meilleures pratiques de l'industrie
8. Simplifier les process, démarrer petit, apprendre et étendre

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous de portails de services IT pour aider les utilisateurs à être autonomes ?