Business

Demandes accrues des offres en ASP

PublicitéLe marché des applications en ligne à la demande est évalué à 960 millions d'euros en 2006, selon l'étude que vient de publier le cabinet Markess International. Ce montant représente ainsi plus de 7% de l'ensemble du marché français des logiciels et progiciels. Or, Markess prévoit une année 2008 encore meilleure. Le marché des ASP devrait enregistrer une augmentation dépassant les 24% pour atteindre 1 480 millions d'euros. Ce sont principalement dans les RH que les projets en ASP seront les plus prometteurs en 2008. Sollicités jusqu'à présent surtout dans les applications de télé-déclarations sociales, de gestion de la paie et de publication d'offres d'emploi, 2008 sera sous le signe de la gestion des compétences, la gestion des formations et la gestion des notes de frais. Même cas de figure côté vente, marketing et relation client (CRM), les applications en ligne à la demande sont très prisées. Utilisées pour le reporting, l'analyse des ventes, la gestion des comptes clients et la diffusion d'e-mailing. Leur usage devrait s'élargir aux catalogues électroniques, à la diffusion multi-canal et la gestion des campagnes marketing en 2008. Phénomène nouveau : les PME recourent de plus en plus au modèle ASP pour les applications dites de communication d'entreprise qui proposent des fonctionnalités de messagerie d'entreprise, conférence web ou agenda partagé. Ces perspectives révèlent l'intérêt croissant des acteurs du marché des logiciels et services IT, quel que soit leur profil : des pure player comme Salesforce aux éditeurs/hébergeur tel qu'Ariba, en passant par les hébergeurs d'applications comme Prosodie et les intégrateurs du type Aspaway. Parallèlement, les sondés interrogés mentionnent avoir fait le choix des solutions en ASP afin d'optimiser leurs systèmes d'information, de réaliser des économies, de mieux répondre à des enjeux de réactivité/flexibilité et de dispersion géographique. Parmi les principaux arguments évoqués figurent en tête de liste, la facilité d'accès aux applications via un simple navigateur web, suivi de l'accès à distance pour les collaborateurs nomades et, enfin, la forte réduction des coûts de déplacement liée à l'utilisation d'outil de conférence web en ligne.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous des technologies d’infrastructure-as-code pour gérer vos environnements ?