Stratégie

Comment le Centre Hospitalier d'Issoudun a réagi à un cryptovirus

Comment le Centre Hospitalier d'Issoudun a réagi à un cryptovirus
Julien Dubot, directeur-adjoint (en photo), et Martine Araujo, responsable des services informatique du CH La Tour Blanche à Issoudun, ont piloté un rétablissement du SI en une semaine.

Victime d'un cryptovirus, le CH de La Tour Blanche à Issoudun a mis une semaine à retrouver un fonctionnement normal.

Centre hospitalier ordinaire de province, le CH de La Tour Blanche à Issoudun comprend 481 lits et places répartis entre un pôle médical de proximité, le plateau technique de rééducation de référence pour la Région Centre Val-de-Loire (130 lits) et des services pour personnes âgées (EHPAD...). Les quelques 600 agents du centre...

Il vous reste 94% de l'article à lire
Vous devez posséder un compte pour poursuivre la lecture

Créez votre compte Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous !

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous mis en place des solutions pour optimiser la bande-passante ?