Projets

Ryanair choisit le full cloud

Ryanair choisit le full cloud
En plus du cloud, de l'analytique et de l'apprentissage machine, Ryanair va s'ouvrir aussi à Amazon pour sa base de données en troquant Microsoft SQLServer pour Aurora. (crédit : Ryanair)

La compagnie aérienne low cost Ryanair compte fermer la totalité de ses datacenters pour migrer toutes ses opérations vers l'infrastructure d'AWS. La société espère aussi profiter des capacités d'apprentissage machine du géant américain du cloud.

PublicitéRyanair a entrepris de migrer progressivement la totalité ou presque de ses opérations sur Amazon Web Services (AWS). La société s'est donné trois ans pour fermer « la majorité » de ses datacenters. La compagnie aérienne a déclaré qu'elle était en train de rationaliser son IT autour des services d'AWS, y compris les bases de données, l'analyse, l'apprentissage machine et les services de deep learning.

La compagnie aérienne low cost utilisait déjà l'infrastructure cloud d'AWS pour soutenir le site Ryanair.com et son activité de réservation d'hôtel Ryanair Rooms, ainsi que le service Simple Storage Service (S3) pour son lac de données plus les capacités d'analyse d'Amazon Kinesis. Ryanair va également migrer ses bases de données Microsoft SQL Server vers le populaire Aurora d'Amazon. La migration devrait permettre à la compagnie aérienne de réduire le coût de ses campagnes marketing par courriel. Ces campagnes sont généralement très volumineuses, puisque Ryanair envoie chaque jour 22 millions de courriels aux clients après des réservations de voyages ou pour ses campagnes de vente.

Apprentissage machine et chatbot à l'essai

Dans un communiqué, Ryanair s'est clairement réjoui des services offerts par AWS comme l'apprentissage machine et l'expertise en intelligence artificielle, estimant que ce sont des différentiateurs uniques dans l'univers du cloud. « L'apprentissage machine est très important pour notre croissance, et nous portons un intérêt particulier à différents services d'apprentissage machine d'AWS, comme Amazon SageMaker, qui peuvent nous permettre d'améliorer l'expérience client et nous aider à offrir via le portail MyRyanair une expérience unique à chaque voyageur », a déclaré John Hurley, le CTO de Ryanair.

La compagnie aérienne teste également la technologie chatbot Lex d'Amazon, qu'elle utilise pour automatiser certaines demandes d'assistance à la clientèle. Ryanair voudrait aussi prendre en charge les demandes vocales par le biais de l'assistant virtuel Alexa d'Amazon. Enfin, Ryanair a précisé qu'elle travaillait avec ML Solutions Lab d'AWS pour créer une application « qui permettra à l'entreprise de détecter automatiquement les pics de demande sur les réservations de vols à certaines heures et anticiper des changements d'horaire », comme le souligne son communiqué de presse.

Article de Scott Carey / IDG NS (traduction et adaptation de Jean Elyan)

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Les responsables de process métiers ont-ils été formés aux approches agiles, par exemple la méthode Lean ?