Technologies

Révolution du bureau mobile avec Globull

Révolution du bureau mobile avec Globull

Outil de luxe signé Bull pour bureau nomade sécurisé

Publicité« Nous voulons proposer une solution globale à l'utilisateur pour sécuriser son poste de travail avec un moyen multi-usages en adressant en quasi totalité la sécurisation du poste mobile », nous a indiqué Bruno Pinna, directeur marketing de Bull. « Globull profite de plusieurs années de processus d'innovation de Bull, en particulier un processus de cryptographie très avancé pour le disque dur sécurisé. Nous l'avons complété d'une méthode pour gérer les informations et pour embarquer l'OS (système d'exploitation) de l'utilisateur. » Globull se présente comme un appareil de la taille d'un PDA qui intègre dans sa version de base un écran pour la saisie d'un code d'accès, un disque dur de 60 Go entièrement et physiquement crypté en AES 256 via une puce Bull - qui apporte un niveau de cryptage qui rend le processus de reconstitution du chiffrement par le silicium extrêmement difficile -, et un câble USB logé dans la carrosserie. La sécurité de Globull est dérivée des technologies de sécurité militaire de Bull et intègre un moyen d'authentification forte. L'écran dispose d'un 'clavier' intégré qui participe au processus d'identification. Enfin, l'environnement logiciel permet de booter Windows sur le média mobile. Cet aspect est révolutionnaire, une première couche logicielle embarque Linux afin de créer une seconde couche de virtualisation qui s'appliquera au poste de travail. Pour résumer, Linux permet de charger Windows ! « Globull peut devenir le disque dur principal, bootable, sécurisé et portable, dont l'usage premier est la sécurité. Celle-ci est maximale, et ceci sans que la DSI n'ait à ajouter quoi que ce soit. » La cible de Globull est double. C'est tout d'abord un moyen sûr et sécurisé de transporter des données. C'est également un bureau mobile sécurisé pour transporter l'ensemble du poste de travail, y compris l'OS. La démarche sécuritaire est ici inverse de celle classique de la protection du réseau et du poste de travail. Peu importe l'état du poste, c'est le périphérique qui est sécurisé... Globull est proposé nu au prix de 450 euros et 600 euros avec l'environnement logiciel de virtualisation, mais sans Windows. C'est certes cher mais le niveau de sécurité est optimal et la solution réellement indépendante, pour peu que l'on dispose d'un PC pour l'y connecter. Ambitieux, Bull vise le marché des entreprises et des administrations.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les salariés peuvent-ils s’échanger facilement des fichiers et données de façon sécurisée ?