Stratégie

Réduction de la complexité à la Société Générale

Réduction de la complexité à la Société Générale

En trois ans, Françoise Mercadal-Delasalles, directrice des ressources et de l'innovation du groupe Société Générale, membre du Comex, a refondu la gouvernance des systèmes d'information de la banque afin de l'adapter à son nouvel environnement. Premier bilan et poursuite de la stratégie de réduction de la complexité.

PublicitéCIO : Quelle est la priorité pour les systèmes d'information du groupe Société Générale ?

Françoise Mercadal-Delasalles : J'ai voulu que l'on oriente l'ensemble de l'action du groupe sur la réduction de la complexité. Nous avons fait valider cette orientation stratégique par le comité exécutif du Groupe et nous l'avons présentée au conseil d'administration.

CIO : Pourquoi la complexité des systèmes d'information est-elle si préoccupante ?

Françoise Mercadal-Delasalles : Comme toutes les grandes entreprises, nous étions arrivés à un niveau de complexité et d'enchevêtrement des systèmes d'information qui en faisaient des systèmes lourds à la fois en termes de coûts et de risques opérationnels. Ils empêchaient l'agilité des métiers parce que toute modification a un prix considérable, entraîne des bugs, etc.

CIO : Comment se mesure cette complexité ?

Françoise Mercadal-Delasalles : L'indicateur sera basé sur la réduction du nombre d'applications. Nous sommes en train de creuser cet indicateur.

CIO : Les membres du Comex sont-ils sensibles à la réduction de la complexité ?

Françoise Mercadal-Delasalles : Oui. Au Comex, tous les patrons métiers vivent dans leur business au quotidien les problèmes liés à l'IT, c'est-à-dire d'une part l'augmentation permanente de son coût et d'autre part le risque qu'entraînent la complexité et le nombre d'applications. Le nombre d'incidents (...)

Lire la suite dans CIO.PDF 50

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les données disponibles font-elles l’objet régulièrement d’une étude sur les possibilités de valorisation au service des métiers ?