Stratégie

Pour une DSI contributrice nette à la valeur ajoutée de l'entreprise

Pour une DSI contributrice nette à la valeur ajoutée de l'entreprise

« La place d'ITIL est en train de changer dans les DSI, passant de la seule exploitation à l'ensemble de la DSI » explique Rémy Berthou, Président d'ITSMF et DSI Stratégie & Finances de la SNCF

PublicitéLes DSI ont changé d'approche. Désormais, les DSI doivent délivrer un service avec une qualité définie. Il en résulte qu'ITIL est passé de référentiel de bonnes pratiques de la seule exploitation à préoccupation majeure de toute la DSI. La DSI devient ainsi un contributeur net à la valeur ajoutée de l'entreprise.
A la SNCF, Rémy Berthou s'occupe de l'informatique des directions transverses. Ses clients sont donc internes. L'enjeu est d'équilibrer entre industrialiser et la réponse aux attentes pointues de tel ou tel métier. Cela passe par un assemblage de services de bout en bout issus d'un catalogue, ces services pouvant être fournis le cas échéant par des fournisseurs extérieurs.
Le catalogue de services doit être simple, regroupant dans un service donné un certain nombre d'applications et de processus avec un coût global clair du service complet et non pas application par application. La convention de service définit un niveau de qualité mais aussi des engagements de progrès.

L'interview en vidéo

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Demandez-vous à vos fournisseurs IT de vous fournir des informations sur leur impact environnemental et sociétal ?