Projets

MisterFly déploie un deuxième data center pour accompagner sa croissance

MisterFly déploie un deuxième data center pour accompagner sa croissance
Francisco Munoz (MisterFly) : « L’accès aux principales plateformes de cloud public nous permet de disposer d’une qualité de service optimale ».

Afin de renforcer ses capacités, la plateforme de voyages MisterFly a choisi de mettre en oeuvre un deuxième data center hébergé par Interxion.

PublicitéLancée en 2015, la plateforme de réservation de voyages MisterFly s'appuyait sur un data center qui commençait à montrer quelques limites en termes de capacité. Pour faire face à la croissance de ses activités, l'entreprise a donc décidé de déployer un second data center afin de seconder son infrastructure IT. Pour cela, elle a choisi de s'appuyer sur l'hébergeur spécialisé Interxion, notamment en raison des garanties proposées par celui-ci.

« Nous avions besoin d'une infrastructure informatique puissante et fiable pour accompagner notre activité au quotidien et assurer une expérience client optimisée », explique Francisco Munoz, directeur Infrastructure Informatique de MisterFly. « L'accès aux principales plateformes de cloud public, notamment Google Cloud, et la mise à disposition d'un grand choix d'opérateurs télécoms nous assurent une qualité de service optimale », ajoute-t-il.

La mise en oeuvre du second data center a débuté en juillet 2019, sur le campus parisien d'Interxion. A l'heure actuelle, les deux data centers fonctionnent en mode actif/passif. La mise en place d'un deuxième data center permet de répondre aux pics d'activité sur la plateforme, tout assurant la redondance des infrastructures. « Avec les maintenances préventives, de nombreuses opérations sont régulièrement effectuées, ce qui sécurise notre continuité de service. Nous pouvons ainsi réaliser notre objectif de croissance sans être limités par l'infrastructure », se réjouit Francisco Munoz.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Des collaborateurs humains peuvent-ils reprendre la main à tout moment sur les processus automatisés ?