Technologies

Michelin utilise le pneu connecté pour faciliter la gestion de flottes de véhicules

Michelin utilise le pneu connecté pour faciliter la gestion de flottes de véhicules
L'offre de services lancée par Michelin s'appuie sur des terminaux mobiles et les puces RFID dans les pneus.

En installant des puces RFID dans les pneus de camions et bus, Michelin propose de nouveaux services numériques facilitant le travail des gestionnaires de flottes.

PublicitéLes pneumatiques sont des enjeux importants pour les flottes de véhicules utilitaires. Poste de coût direct non-négligeable, les pneumatiques sont aussi sources d'économies ou au contraire de dépenses supplémentaires en carburant selon, notamment, leur niveau de gonflage et d'usure. Michelin a décidé de prendre le taureau par les cornes en proposant de nouveaux services numériques connexes à ses pneus pour camions et autobus. Ces services visent à faciliter la vie des gestionnaires de flottes tout en leur promettant des économies substantielles.
La famille de services a été baptisée Michelin Tire Care (Michelin « Soin du Pneu » en Français). Elle comprend les offres Tire Log, iCheck et iManage. Tous les pneus Michelin pour camions et autobus sont désormais dotés de puces RFID qui permettent d'utiliser ces services. Lorsqu'il détecte un problème en utilisant tel ou tel service, le gestionnaire de flotte peut bloquer le véhicule ou prévoir une maintenance (gonflage, changement des pneus à telle échéance, etc.). Les services de Michelin visent à faciliter le contrôle, donc à le rendre plus systématique et moins coûteux.

Services gratuits ou payants

Le gestionnaire de flotte doit, tout d'abord, être équipé d'un terminal mobile de type PDA, smartphone ou tablette (sous iOS ou Android pour les apps). Il pourra ensuite bénéficier de services plus ou moins évolués selon qu'il accepte ou non de payer et, surtout, de la pertinence du service en fonction de la taille de la flotte qu'il gère. Entre un transporteur disposant de milliers de camions et une PME ne disposant que de quelques véhicules, il y a une marge considérable.
Le premier niveau de service est TireLog. Il s'agit d'une application gratuite dédiée aux flottes de moins de vingt véhicules, c'est à dire la moitié des sociétés de transport en France. Basique, le service est uniquement un carnet de suivi des pneus à saisie manuelle et délivrant des conseils selon l'âge et le kilométrage des pneus. Il comporte une « aide à l'achat » du bon pneumatique selon l'usage prévu.

Diagnostic avancé payant

A l'inverse, les deux autres offres sont payantes. Elles semblent plus dédiées aux flottes importantes.
Le service iCheck se base d'une part sur un service sur le web, d'autre part sur une mallette technique comprenant une sonde qui se connecte au terminal mobile. Cette sonde permet de vérifier l'usure des pneumatiques et leur gonflage. Michelin annonce un temps de contrôle de l'ensemble des pneumatiques d'un camion passé de 20 minutes (contrôle normal) à 6 minutes (avec iCheck). Ce service vise à prendre les bonnes décisions de maintenance, sans coûteuse prudence excessive, et d'anticiper au mieux les opérations (recreusement des sculptures, regonflage...).
Enfin, iManage vise à un suivi de chaque pneumatique individuellement sur toute sa durée de vie. Cette traçabilité totale utilise bien entendu les puces RFID incluses dans chaque pneu. Le portail web proposé par Michelin en appui de cette offre permet au gestionnaire de flotte de suivre chaque pneu monté mais aussi l'état de ses stocks. IManage se pose en complément de iCheck.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos infrastructures internes sont-elles capables de s’ajuster automatiquement à la demande ?