Projets

LVMH va co-développer de l'IA dans le Cloud

LVMH va co-développer de l'IA dans le Cloud
Antonio Belloni, directeur général délégué du groupe LVMH, exerce la supervision stratégique et opérationnelle des « Maisons » (marques) du groupe.

Le groupe de spiritueux et de luxe LVMH a conclu un partenariat de co-développement technologique autour de l'IA avec Google Cloud.

PublicitéParmi les plus grands groupes français, LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) est présent mondialement sur le marché des vins et spiritueux dont les Champagne (Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot Ponsardin...), les vins tranquilles (Château d'Yquem, Château Cheval Blanc, Terrazas de los Andes...), les spiritueux (Hennessy...) mais aussi dans la mode et la maroquinerie (Louis Vuitton, Christian Dior Couture, Céline, Loewe, Kenzo, Givenchy...), les parfums et cosmétiques (Parfums Christian Dior, Guerlain, Parfums Givenchy, Kenzo Parfums...), les montres et la joaillerie (Bvlgari, Tiffany &Co, TAG Heuer, Chaumet...), l'hôtellerie, la distribution (Sephora, Le Bon Marché, La Samaritaine...), les yachts Royal Van Lent, la presse (groupe Les Echos...), etc. LVMH vient de conclure un partenariat avec Google Cloud pour développer dans les années à venir des solutions autour de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine (machine learning) en se basant sur les technologies de Google Cloud.

Les objectifs de ce partenariat visent avant tout l'amélioration de l'expérience client, notamment en termes de personnalisation. Mais les cas d'usage déjà identifiés concerneront aussi les prévisions commerciales, l'optimisation des stocks, l'amélioration de la chaîne logistique... Les deux entreprises insistent sur le respect le plus strict des normes de confidentialité et de sécurité imposées au sein du groupe LVMH.

Le partenariat ne se limite pas aux seules technologies innovantes. En particulier, il inclut une dimension de formation des équipes de LVMH avec la création d'une Académie des données et de l'IA à Paris. Enfin, LVMH va recourir aux infrastructures de Google Cloud en complément de ses infrastructures on premise pour accroître son agilité et sa sécurité.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Utilisez-vous des architectures comme les micro-services et les conteneurs pour rendre les applications plus modulaires ?