Technologies

Les entreprises submergées par l'innovation

Les entreprises submergées par l'innovation
Une étude d'Oracle montre que les entreprises font face à une afflux de projets sur l'innovation. (Crédit Photo : Qimono/Pixabay)

Les entreprises seraient-elles trop gourmandes en termes d'innovation au point de ne pas voir ce type de projet arriver au bout. Une étude menée par Oracle montre que cette boulimie d'innovation est entravée par quelques obstacles.

PublicitéPour paraphraser une maxime philosophique, « trop d'innovation, tue l'innovation ». C'est en substance l'enseignement principal d'une étude menée par Oracle auprès de 5 000 décideurs en matière de cloud et de logiciel au sein de grandes entreprises dans 24 marchés. Ils sont un tiers à se considérer comme submergés par les projets d'innovation. Pour autant, ces investissements sont essentiels dans le développement des entreprises. 85% des entreprises connaissant une forte croissance investissent dans l'innovation. Mais même elles reconnaissent à 38% être dépassées par le volume de projets innovants et constatent des initiatives parallèles. Cet afflux a pour conséquence de voir ces projets ne jamais aboutir et donc d'avoir gâcher du temps et de l'argent.

Mais l'excès de projet n'est qu'une partie du problème souligne le rapport. L'innovation doit faire face à d'autres obstacles comme le manque d'engagement des entreprises dans ce domaine (21%), la faiblesse des processus et l'absence de vision (22%). A noter que 19% estiment ne pas avoir suffisamment d'outils technologiques à leur disposition pour mener à bien des projets d'innovation.

Ne pas oublier l'implication des collaborateurs

L'aspect humain reste fondamental sur ce sujet, mais identifier un leader au sein de l'entreprise paraît compliqué. La direction (48%) et l'IT (46%) semblent naturellement les promoteurs de l'innovation. Une visibilité toute relative, car le rapport identifie d'autres fonctions (35 à 41%) en tant que pivot sur ces projets.

Autre frein, le critère d'évaluation des programmes d'innovation a changé en passant de la productivité des salariés (53%) ou la génération de revenu (35%) à un focus sur l'expérience client (57%). Cette bascule peut détourner l'engagement des collaborateurs sur les projets d'innovations se sentant moins concernés. Pourtant, Neil Sholay, vice-président de l'innovation chez Oracle rappelle que « les salariés sont un facteur critique dans tout programme d'innovation, à la fois pour trouver des idées, pour résoudre un problème ou pour l'exécuter ». Il ajoute en conclusion, « ils ont besoin d'une culture de l'innovation efficace et de soutien pour réussir. Cela passe par une vision claire et des priorités dans les investissements de la part des dirigeants ».

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Privilégiez-vous l’usage d’APIs pour ouvrir et étendre vos applicatifs existants ?