Projets

Le Ministère des Armées unifie sa gestion des achats

Le Ministère des Armées unifie sa gestion des achats
Florence Parly, ministre des Armées, a inauguré ALPHA vendredi 16 mars 2018.

Le nouveau SRM Alpha du Ministère des Armées remplace une dizaine d'anciens systèmes en se basant sur Oalia Marchés Publics.

PublicitéLe Ministère des Armées vient de mettre en oeuvre un nouveau système d'information de gestion des achats totalement unifié. Baptisé Alpha, ce nouveau système est basé sur le progiciel Oalia Marchés Publics. Il remplace ainsi une dizaine de systèmes de gestion des achats. Seuls les achats d'armement seront en dehors du périmètre d'Alpha.

Florence Parly, Ministre des Armées, s'est félicitée « de la mise en place de ce nouveau système qui contribue à l'avancée de la transformation numérique et de la modernisation de l'administration. Il offre une nouvelle source de gains significatifs de productivité et de performance économique pour le ministère. » Les acheteurs bénéficieront d'un système plus performant et automatisé pour les tâches administratives et pourront donc se concentrer sur les tâches à valeur ajoutée.

Le ministère souligne qu'il a travaillé avec des PME (dont l'éditeur Oalia) pour ce projet. Les PME comptent d'ailleurs pour 30 % des achats du Ministère, premier acheteur public, avec 18,5 milliards d'euros d'achats en 2017 auprès de 29 000 fournisseurs qui sont payés en moyenne en 22,8 jours.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Les sprints de vos projets agiles impliquent-ils réellement les utilisateurs finaux des développements effectués ?