Business

Le m-commerce tiré par les apps sur smartphones

Le m-commerce tiré par les apps sur smartphones
54 % des ventes sur mobiles des commerçants disposant à la fois d’un site web et d’une app passent par l’app selon Criteo.

Criteo a analysé les données de navigation associées à l'activité de 5000 distributeurs et a constaté la prééminence croissante des apps mobiles.

PublicitéLes consommateurs utilisent de plus en plus les apps pour procéder à leurs achats sur smartphones, au détriment des sites web mobiles. Selon une étude menée par Criteo, lorsqu'un commerçant possède à la fois une app et un site web mobile, la proportion de ventes via l'app est aujourd'hui de 46 % au niveau mondial et de 54 % en France. Le taux de conversion, en France, est de 13 % sur l'app contre seulement 4 % sur le site web mobile.

Cet accroissement du poids des apps s'inscrit dans un contexte général de forte croissance du m-commerce sur smartphone au niveau mondial : si les opérations sur tablettes baissent de 7 % et de 6 % sur PC, celles sur smartphones se sont accrues de 45 % sur un an. Les proportions de m-commerce dans les ventes en ligne sont particulièrement élevées dans certains secteurs : sport (35%), habillement (35%), santé et cosmétique (34%)... La complémentarité des canaux e-commerce mobile/fixe est également claire : au quatrième trimestre, 28 % des transactions sur ordinateur en France ont été précédées d'au moins un clic sur mobile.

Les clients omnicanaux sont les plus rentables : ne représentant que 7 % des clients, ils génèrent 27 % de l'ensemble des ventes ! L'ordinateur fixe est prédominant aux heures de bureau, surtout le matin, mais le smartphone est le terminal préféré en soirée et le week-end.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les API disponibles dans le système d’information sont-elles recensées, gérées et sécurisées avec des outils adéquats ?