Stratégie

Le brouillard du licensing s'accroît avec le Cloud chez Oracle

Le brouillard du licensing s'accroît avec le Cloud chez Oracle

A l'occasion de la Journée des Clubs Utilisateurs le 28 mars 2012, CIO a rencontré les présidents des associations Oracle, PeopleSoft et JDEdwards. Les utilisateurs sont dans le brouillard du licensing qui s'épaissit avec l'arrivée du Cloud Computing.

PublicitéLe Cloud Computing devrait peut-être se nommer plutôt Smog Computing (informatique en brouillard), tant l'informatique dans les nuages devient vite un brouillard en termes de licences. Et ce n'est pas le seul sujet lié au licensing qui inquiète actuellement les nombreux clients de l'éditeur-constructeur Oracle. Ces points ont été abordés lors d'un entretien entre CIO et les trois présidents des clubs utilisateurs des produits de la galaxie Oracle: Oracle, PeopleSoft et JDEdwards. La rencontre a eu lieu à l'occasion de la réunion annuelle des clubs d'utilisateurs francophones des produits Oracle. Cette réunion annuelle a eu lieu avec le soutien de l'éditeur, au Cercle National des Armées à Paris le 28 mars 2012.
Afin de faire le point sur l'actualité et les préoccupations des utilisateurs, la rédaction de CIO a ainsi rencontré Jean-Jacques Camps, DSI chez Air Liquide, président de l'Association des Utilisateurs Francophones de produits Oracle (AUFO) ; Jean-Luc Santerre, Directeur des SIRH chez Axa Group Solutions, président du Club Francophone des Utilisateurs de PeopleSoft et Vincent Brillot, DSI groupe de Ceva Santé Animale, président du Club Francophone des Utilisateurs de JDEdwards.

L'heure n'est pas à la fusion

Pour l'heure, les trois clubs restent séparés, les produits restant eux-mêmes séparés. « Fusionner les clubs avant la fusion des produits n'aurait aucun intérêt et découragerait les bénévoles » explique Vincent Brillot. Jean-Jacques Camps renchérit : « les premiers produits de la ligne Fusion sont bien sortis mais, à ce jour, il n'y a aucun utilisateur, du moins en France. » Jean-Luc Santerre rappelle, quant à lui : « le temps de l'éditeur n'est pas celui des utilisateurs ou celui des (...)

Lire la suite dans CIO.PDF 51

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pour vos infrastructures, privilégiez-vous des architectures compactes qui optimisent la consommation d’énergie, type hyperconvergence ?