Projets

La SNCF bascule vers le « cloud first » en manageant ses accès multi-clouds

La SNCF bascule vers le « cloud first » en manageant ses accès multi-clouds
La SNCF a choisi de se diriger vers le Cloud (Photo : La rame TGV Réseau n°535 sur la ligne TGV Nord, © SNCF)

Avec un contrat signé pour cinq ans extensible à huit, la SNCF va manager son multicloud avec InterCloud.

PublicitéLa SNCF a adopté une stratégie « cloud first » et a pour objectif de migrer 60 % de ses 1500 applications exploitées dans le cloud public d'ici 2020. Or 10 % de ce patrimoine applicatif est critique, requérant une résilience sans faille, en lien avec le coeur de métier de l'opérateur ferroviaire historique français. Cette résilience vaut autant pour les applications elles-mêmes que pour les infrastructures les supportant, y compris réseau. Les différentes contraintes impliquent le choix du multicloud. Pour manager ces accès en multicloud et le parc applicatif associé dans le cadre du programme DigiFirst, la SNCF a choisi de s'appuyer sur les solutions d'InterCloud.

Le contrat a été signé pour cinq ans et pourra être prolongé sur trois années supplémentaires. Il fait suite à un premier contrat signé en 2014 (il y a donc cinq ans) sur un périmètre moindre. C'est la connectivité privée, fiable et sécurisée, aux principaux fournisseurs de cloud public du marché, IaaS, PaaS ou SaaS (AWS, Google, Microsoft, ServiceNow, Salesforce, IBM, SAP, Oracle, Alibaba...), qui a séduit la SNCF.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La traçabilité des actions des prestataires / administrateurs sur le SI permet-elle d’aisément démontrer une éventuelle faute / imprudence ?