Technologies

La robotisation des relations clients en nette progression

La robotisation des relations clients en nette progression
L’automatisation des relations avec les clients se développe au travers d’outils tels que les chatbots.

Malgré quelques freins, les professionnels du marketing veulent développer la robotisation de la relation client selon une étude de Markess et Weyou.

PublicitéLa relation avec les clients a beau être une priorité, un différenciateur, le coeur du centre des préoccupations, etc., les entreprises envisagent de plus en plus de recourir à différentes formes de robotisation pour les fluidifier. Cette robotisation passe, par exemple, par des chatbots. Selon une étude réalisée par le cabinet Markess By Exaegis et Weyou, trois freins demeurent au développement de cette robotisation. Le premier est évidemment la déshumanisation possible des relations (56 % des répondants) suivi du manque de compétences internes pour mener ces projets (47%) et l'inconfort des clients dans l'échange avec une machine (46%).

Mais, en 2019, 34 % des répondants ont déjà déployé ou testé des agents conversationnels, 19 % des assistants vocaux (voicebots). D'ici 2021, les intentions sont bien plus élevées, respectivement 66 % et 37 %. Le machine learning permet aux bots de répondre à des questions de plus en plus complexes. L'objectif de l'usage de ces robots est généralement d'étendre la disponibilité des services dans la journée, par exemple au-delà des horaires de bureau.

Améliorer la satisfaction clients comme collaborateurs

L'automatisation permet aussi, pour 68 % des répondants, de supprimer les tâches manuelles répétitives chronophages pour que le personnel humain se concentre sur des tâches à véritable valeur ajoutée. La relation peut ainsi devenir une « relation client augmentée » : le chatbot traite les questions simples puis passe la main à un humain lorsque c'est nécessaire. Une telle approche permet d'accélérer des processus métier pour 61 % des répondants et d'aider l'humain client ou collaborateur (78%).

Améliorer la connaissance client (57%) et réduire les coûts (50%) suivent comme motifs d'adoption. Il en résulte que cette robotisation améliore la satisfaction des collaborateurs (78 %). Et elle permet aussi de simplifier le parcours client (65%) en en robotisant certains aspects.

Sur le même sujet, la CIO.conférence Automatiser les métiers pour un business augmenté organisée par CIO aura lieu le 2 juillet 2019 à Paris.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Les terminaux autorisés à se connecter à votre SI sont-ils tous enrôlés et gérés dans une gestion de flotte ?