Technologies

La qualité IT rend la supervision essentielle dans les entreprises

La qualité IT rend la supervision essentielle dans les entreprises
Pour 90 % des répondants à l’enquête menée pour Centreon, la supervision doit délivrer des indicateurs clés de performance orientés métiers.

Une étude réalisée par le cabinet Vanson Bourne pour Centreon fait le point sur la place de la supervision IT dans les entreprises.

PublicitéSuperviser l'IT permet de vérifier que son fonctionnement correspond aux attentes. Mais de quelles attentes parle-t-on ? Pour 90 % des répondants à une enquête réalisée par le cabinet Vanson Bourne sur la commande Centreon, la réponse est claire : les indicateurs clés de performance (KPI) doivent être orientés métiers. Mais ce contrôle de la qualité du service rendu est loin d'être parfait. En effet 61 % du SI est, en moyenne, supervisé et seuls 27 % des répondants jugent qu'ils ont une bonne vision des niveaux de performance de l'IT, les DSI étant moins pessimistes (29%) que les responsables d'infrastructures (25%). Il est vrai, selon divers items de l'étude, que l'intégration des outils n'est pas optimale.

La perception de l'importance de la supervision varie nettement selon les zones géographiques, même si les scores sont partout élevés. Ainsi, 44 % des répondants jugent que c'est une priorité absolue : 40 % en Europe, 48 % en Amérique du Nord. 45 % (44 % en Amérique du Nord, 47 % en Europe) jugent qu'il s'agit certes d'un sujet important mais pas au sommet. Le solde est dans les environs de 10 %. Son importance ne fera que croître selon 72 % des répondants (81 % en Amérique du Nord, 63 % en Europe) : ceux qui la jugent déjà la plus importante considèrent qu'elle ne l'est pas encore assez.

Les budgets IT ont augmenté dans 52 % des entreprises (57 % en Amérique du Nord, 48 % en Europe) tandis qu'il a diminué, suite à la crise, dans 22 % des cas (24 % en Amérique du Nord, 20 % en Europe). Assez logiquement, le budget de la supervision a relativement suivi : 49 % d'augmentation (54 % en Amérique du Nord, 44 % en Europe) contre 19 % de diminution (21 % en Amérique du Nord, 16 % en Europe). En demandant de citer trois priorités, la supervision est arrivée deuxième au classement (46 % en début d'année, 45 % en fin) : seule la sécurité lui passe devant (49 % en début, 47% en fin d'année). Tous les postes ont diminué entre début et fin d'année sauf la Digital Workplace et la normalisation du travail à distance (34 % puis 44%).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Etes-vous en mesure de vérifier si les niveaux de services fournis correspondent aux SLAs prévus dans vos contrats ?