Projets

L'Oréal va déployer un WMS en mode SaaS

L'Oréal va déployer un WMS en mode SaaS
Francisco Garcia Fornaro, directeur Supply Chain, groupe L'Oréal : « la solution Manhattan Active Warehouse Management va améliorer notre agilité. »

Le groupe international de cosmétiques L'Oréal a choisi la solution SaaS Manhattan Active Warehouse Management pour équiper ses centres de distribution.

PublicitéPrésent dans 150 pays, le groupe L'Oréal détient un portefeuille de 36 marques complémentaires, qui font de lui un acteur majeur du secteur de la beauté. Ses produits sont présents dans tous les circuits de distribution : le marché de la grande consommation, les grands magasins, les pharmacies et parapharmacies, les salons de coiffure, les points de vente duty-free, les boutiques de marque et le e-commerce. Pour optimiser le pilotage de ses activités de distribution, le groupe a choisi de déployer le système de gestion d'entrepôts en mode SaaS Manhattan Active Warehouse Management.

« Le réseau mondial de centres de distribution de L'Oréal joue un rôle important pour s'assurer que les bons produits arrivent aux consommateurs au bon moment, avec le moins d'impact possible sur l'environnement », explique Francisco Garcia Fornaro, directeur supply chain du groupe L'Oréal. Le premier déploiement de la solution doit être lancé mi 2021, en démarrant par l'Europe. Le déploiement mondial dans les centres de distribution de L'Oréal est quant à lui prévu pour fin 2023. « La solution Manhattan Active Warehouse Management va améliorer notre agilité grâce à la digitalisation, l'efficacité et la productivité de nos centres de distribution », se réjouit Francisco Garcia Fornaro.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos utilisateurs peuvent-ils accéder aux données les plus fraîches en quasi-temps réel ?