Technologies

L'intelligence artificielle continue de séduire les entreprises malgré la crise sanitaire

L'intelligence artificielle continue de séduire les entreprises malgré la crise sanitaire
L’intelligence artificielle est un concept qui séduit mais elle reste peu déployée.

Selon une étude d'IBM, l'intérêt des entreprises continue de s'accroître pour l'intelligence artificielle mais la concrétisation reste en retrait.

PublicitéLa crise sanitaire a rebattu les cartes de bon nombre de stratégies d'investissements, notamment dans le numérique. Qu'en est-il du développement de l'intelligence artificielle et des projets afférents ? Selon une étude réalisée par IBM, 36 % des professionnels français de l'informatique déclarent que la crise sanitaire Covid-19 a été neutre de ce point de vue. Mais, à l'inverse, 30 % a entraîné une accélération de ces projets. D'une manière générale, la crise sanitaire a accru l'intérêt de l'IA pour améliorer le service client (29% des répondants français) et la cybersécurité (27%).

Côté investissements, 44 % des répondants français déclarent que, dans les douze prochains mois, leurs entreprises investiront pour développer les compétences en matière d'IA tandis que 40 % qui utilisent déjà de l'IA se tourneront vers applications d'IA prêtes à l'emploi. Deux critères se détachent pour évaluer les fournisseurs de technologies en matière d'IA : le coût (42 % des répondants français) et la capacité à accroître la valeur du travail humain par l'automatisation (41%). Parmi les usages majeurs, le traitement du langage naturel se détache avec 36 % des répondants français utilisateurs et 24 % prévoyant de les rejoindre dans les 12 mois. La traduction automatique (33 %) et l'analyse d'enquêtes (31 %) sont les deux cas d'usages les plus fréquents.

Bien entendu, la fiabilité des outils à base d'IA et leur capacité à fournir des résultats justes sont essentiels pour 56 % des répondants français (83 % pour les utilisateurs effectifs). 82 % jugent important pour leur entreprise de pouvoir expliquer les résultats fournis (ce qui va à l'encontre de la démarche de deep learning). L'intégration de l'IA dans le SI et les process est considéré comme la plus grande difficulté à laquelle les entreprises sont confrontées pour 42 % des répondants français (55 % chez les utilisateurs effectifs d'IA).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous virtualisé vos environnements de stockage pour pouvoir facilement les faire évoluer ?