Technologies

L'IA accroît l'efficacité commerciale avant l'efficience organisationnelle

L'IA accroît l'efficacité commerciale avant l'efficience organisationnelle
Quand l’IA est réellement déployée, c’est avant tout pour aider la vente et l’après-vente.

Selon une étude menée par le Capgemini Research Institute, le premier effet du déploiement de l'IA en entreprise est d'accroître les ventes.

PublicitéL'IA n'est plus un buzzword pour briller dans les dîners mondains : désormais, l'efficacité business est de plus en plus au rendez-vous. Les PoC et autres démonstrateurs ont laissé la place à de véritables déploiements dans 53% des entreprises ayant mené au moins un projet en matière d'IA selon une étude menée par le Capgemini Research Institute. Ce chiffre représente une croissance de 36 % par rapport à l'étude similaire précédente de 2017. Parmi les entreprises ayant effectivement « passé à l'échelle » leur adoption de l'IA, 78 % ont réussi à garder le rythme de déploiement d'avant la crise sanitaire et 21 % l'ont même accéléré. A l'inverse, les entreprises n'ayant pas dépassé le stade pilote ont largement reculé : 43 % ont cessé d'investir dans l'IA, 16 % supplémentaires ayant arrêté leurs initiatives.

Le premier effet tangible de l'adoption massive de l'IA dans une entreprise (« organisation ayant réussi le passage à l'échelle de ses initiatives IA » selon le vocabulaire de l'étude) est l'efficacité commerciale. Ainsi, parmi celles ayant atteint ce stade, 79% enregistrent une augmentation de plus de 25% des ventes de produits et de services traditionnels. 62% d'entre elles constatent en plus une diminution d'au moins 25% du nombre de réclamations de clients et 71% observent une réduction d'au moins 25% des menaces sur la sécurité. Assez bizarrement, les secteurs des Sciences de la vie et du Retail sont en avance alors que les services financiers et le secteur des Utilities sont à la traîne.

Le principal défi à relever dans 70 % des cas est la pénurie de talents dans les postes intermédiaires et supérieurs pour mener les projets IA. « L'écart entre l'offre et la demande est actuellement important » en termes de talents souligne l'étude. 58 % des entreprises ont nommé un responsable IA capable de mettre en musique une véritable gouvernance des projets en la matière.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Pouvez-vous vous appuyer sur des services CERT / CSIRT internes ou externes en cas d’incident ?