Technologies

L'hébergement virtualisé a la côte

L'hébergement virtualisé a la côte

Le métier d'hébergeur ne cesse d'évoluer, avec des clients qui demandent d'intégrer de plus en plus de fonctionnalités. La virtualisation apporte une réponse à ces attentes. Nous évoquons cette approche avec Stéphane Dutot, Chef de projet - Produits Internet Fr.

PublicitéCIO - Quelle est votre approche de la virtualisation ? Sur les plates-formes virtualisées Web, il est difficile de cloisonner les usages pour chaque utilisateur. C'est pourquoi nous créons des compartiments avec cinq VE (Virtual Engine - machines virtualisées côté OS) par serveur, avec un contrôle des abus d'hébergement. Cela nous permet de maitriser l'environnement et de contrôler la charge. Nous constatons également de nouveaux besoins de virtualisation des plates-formes de pré-production. Nous disposons de solutions de load balancing, de test de charge, etc. Nous exploitons Xen et VMware afin de reproduire des environnements à l'identique. Et nous accueillons des solutions Apple, Flex, Soap qui nécessitent moins de développement. Enfin nous disposons de nouvelles plates-formes entièrement virtualisées, qui nous permettent une réduction de nos coûts tout en offrant plus de flexibilité, et en étant capables d'absorber la charge, de segmenter les couches applicatives et d'afficher une rapidité de déploiement. CIO - Quels ont étés les effets de la virtualisation sur vos coûts ? Au début, on croyait que la virtualisation allait réduire nous coûts, mais les coûts d'exploitation restent présents. C'est plutôt le Patch Management (gestion des mises à jour) qui va réduire nos coûts. En revanche, le roll back, les snapshots, les solutions de sécurité qui sont associées à la virtualisation et qui nous offrent des solutions optimales pour respecter le SLA de nos clients. L'exploitation des serveurs, les processus, les tests, etc., imposent un travail d'exploitation. L'infogérance de systèmes Web au SLA de sécurité très fort est consommateur de temps humain. En revanche, le retour sur investissement est monstrueux en phase de déploiement. Et sur l'exploitation de missions importantes, la virtualisation apporte plus de souplesse aux utilisateurs. Ici les gains sont réels grâce à la souplesse d'exploitation. CIO - Vos clients déploient-ils des solutions à destination du poste client ? La demande porte sur l'externalisation du système d'information, avec les avantages de l'hébergé, de l'infogéré et du virtualisé, mais pas sur le poste utilisateur. De plus, nous constatons que nos clients sont encore un peu frileux sur le Web ! L'offre est mûre, les performances sont là, mais la confiance du client n'est pas encore là. Nous devons encore démarcher les sceptiques...

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Vos collaborateurs sont-ils en majorité équipés pour la visioconférence ?