Tribunes

Jérôme Archambeaud, directeur général de Skype France: «Pour conquérir les entreprises, nous allons faciliter l'administration de Skype»

Jérôme Archambeaud, directeur général de Skype France: «Pour conquérir les entreprises, nous allons faciliter l'administration de Skype»

PublicitéCIO. Quel est le modèle économique et la stratégie de Skype ? Jérôme Archambeaud. Notre modèle continue à être basé à la fois sur la gratuité et le développement de la téléphonie internationale via un logiciel poste à poste (peer-to-peer). D'ailleurs, depuis septembre nous proposons à nos clients de téléphoner gratuitement vers les lignes fixes (service SpypeOut). Le fait d'offrir des services gratuits nous a permis d'atteindre rapidement une forte croissance avec 200 millions de chiffre d'affaires cette année contre sept millions en 2003. Parallèlement, nous revendiquons 115 millions d'utilisateurs dans le monde dont plus de cinq millions en France. En revanche, nous n'avons que 10 % de nos utilisateurs qui utilisent nos produits payants. Après avoir conquis le marché à partir des connexions d'ordinateur à ordinateur, nous nous orientons vers le développement des services de voix sur IP sur d'autres supports mobiles comme les téléphones 3G ou le PocketPC. Car nous voulons à terme, offrir un package de communication totale. A noter que la première utilisation de Skype reste la messagerie instantanée. Mais ce n'est pas la seule. Tout dépend à qui nous nous adressons. Par exemple, les conférences téléphoniques à cinq ou à dix sont très prisées par les sociétés. Ainsi, notre cible ne se limite pas qu'au grand public. Nous visons également les entreprises. D'ailleurs, cela constitue 30 % de notre base clients. Il s'agit principalement de PME, de TPE et de travailleurs indépendants. Dorénavant, nous souhaitons renforcer notre présence sur le marché des entreprises. CIO. Comment comptez-vous séduire les DSI ? J. A. Jusqu'à présent, les DSI sont réticents pour utiliser Skype comme outil de travail dans leur entreprise. Les arguments évoqués porte sur l'aspect administration et sécurité. Côté administration, nous avons déjà commencé à fournir des solutions qui simplifient la tâche du DSI tel que SkypeGroups renommée récemment Skype for Business Control Panel. Il s'agit d'un logiciel de Voip qui permet de gérer de manière centralisée des crédits de communication et des services payants. Mais nous n'allons pas nous arrêter là. CIO. Comment comptez vous adresser le problème de la sécurité, crucial pour les DSI ? J. A. La prochaine version sera adaptée aux contraintes des entreprises en matière de réseau et de sécurité. Elle supportera les outils d'administration natifs de Windows que les administrateurs pourront utiliser pour configurer Skype, par exemple, la possibilité d'activer ou de désactiver certaines fonctionnalités, ou de paramétrer la connexion Internet ainsi que le partage de fichier. Concernant la sécurité, des efforts ont également été réalisés. En effet, Skype utilise depuis longtemps un cryptage AES (Advanced Encryption Standard) 256 bits pour protéger le contenu des conversations. Ce qui n'est pas le cas des protocoles SMTP, IMAP et POP3 utilisés pour l'envoi d'e mail.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous de solutions pour gérer et sécuriser l’ensemble de vos terminaux ?