Projets

Gefco s'appuie sur le digital pour lancer de nouveaux services logistiques

Gefco s'appuie sur le digital pour lancer de nouveaux services logistiques
Jean-Luc Galzi, vice-président exécutif IT chez GEFCO, mène la transformation digitale du groupe.

Spécialiste de la logistique, notamment automobile, Gefco a lancé des services digitaux s'appuyant sur deux plates-formes, Chronotruck et Moveecar.

PublicitéDepuis 70 ans, Gefco a construit une position importante sur le marché des services logistiques au niveau mondial avec une présence dans 47 pays et desservant 300 destinations, générant un chiffre d'affaires de 4,6 milliards d'euros par an. Le groupe revendique ainsi d'être leader européen de la logistique automobile, notamment sur le transport des véhicules neufs pour les constructeurs. Pour développer ses services, Gefco a lancé deux plates-formes digitales, Chronotruck et Moveecar.

Chronotruck est une place de marché de fret routier assurant une mise en relation entre offre et demande d'expéditions. Elle est destinée autant aux transporteurs qu'aux expéditeurs. Des algorithmes permettent de rapprocher au mieux les offres et les demandes pour faciliter la mise en relation et ainsi optimiser le chargement donc les coûts de transport. Chronotruck n'est pas limité au marché automobile et est capable de gérer des demandes allant de 50 Kg à 28 tonnes. Un devis est instantanément disponible. Avec un test en France, 9000 clients ont pu trouver une solution dans 95 % des cas. La plate-forme est désormais destinée à une ouverture internationale en commençant par l'Europe et a été déployée en sept langues (Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Polonais et Portugais).

Là où cette première application est purement B2B, la seconde est mixte, B2C et B2B. Moveecar permet ainsi à tous les acteurs du « car as a service » (mise à disposition d'un véhicule sous forme locative avec services connexes), du constructeur automobile au gestionnaire de flottes en passant par les leaseurs et les concessionnaires, de proposer des services étendus, y compris à l'utilisateur final, l'automobiliste individuel. L'outil vise notamment à optimiser la mise à disposition donc le transport et la logistique mais pas seulement. L'automobiliste pourra aussi gérer le retour d'un véhicule à un leaseur en fin de contrat, en prévoyant les remises en l'état contractuelles.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous une vision précise des coûts associés à votre infrastructure dans le cloud public ?