Projets

Allo à l'huile optimise la collecte des huiles alimentaires usagées grâce à l'IoT

Allo à l'huile optimise la collecte des huiles alimentaires usagées grâce à l'IoT
Wilfried Martin, président Allo à l’huile (Saria France) : « l’installation des solutions IoT Sigfox nous a permis de réduire les déplacements de 20%. »

Acteur spécialisé dans la collecte des huiles alimentaires usagées, Allo à l'huile s'appuie sur les technologies IoT de Sigfox pour optimiser les collectes chez ses clients restaurateurs et réduire ainsi son empreinte environnementale.

PublicitéRattachée à Saria Group, Allo à l'huile assure la collecte et le traitement des huiles alimentaires usagées (HAU) pour plus de 25 000 restaurants français. L'entreprise valorise ces huiles usagées en les transformant en un biocarburant qui rentre dans la composition du B7. Ce dernier, disponible en station-service, permet de réduire de 87 % les émissions de gaz à effet de serre. Pour aller plus loin dans sa démarche environnementale, la marque s'est penchée sur l'impact de ses activités logistiques. Souhaitant optimiser ses collectes et réduire son empreinte carbone, elle a choisi les technologies IoT (Internet of Things) de Sigfox pour suivre précisément les volumétries chez ses clients. « Nous avions besoin de connaître le niveau des cuves de nos clients pour pouvoir anticiper leurs besoins et optimiser les collectes, afin que nos collaborateurs interviennent au moment opportun. Par le passé, nous intervenions à l'aveugle, et très souvent avant que le client n'ait atteint son niveau de remplissage optimal », explique Wilfried Martin, président d'Allo à l'huile.

Avec l'appui de Sigfox, des capteurs ont été installés dans les cuves d'HAU pour suivre de près le taux de remplissage. Les informations ainsi collectées sont ensuite transmises à l'entreprise via le réseau LPWan de Sigfox, permettant à Allo à l'huile d'intervenir au bon moment et de réduire ainsi le nombre de kilomètres parcourus. Plus de 300 restaurants ont déjà été équipés de la solution, dont plusieurs grandes enseignes de restauration, mais aussi de plus petites structures parfois situées dans des zones où seul ce type de réseau est capable de faire remonter les données. Selon Wilfried Martin, celle-ci permet une réduction de 20% des déplacements, avec à la clef une amélioration du service client et des coûts réduits pour les établissements équipés. « Nous aspirons à équiper la majorité, si ce n'est la totalité de nos clients afin d'optimiser davantage notre collecte et de recycler plus d'huiles alimentaires usagées qui ne pollueront plus le réseau de traitement de l'eau. Ceci, sans pour autant augmenter les kilomètres parcourus, voire même, en en parcourant encore moins et ainsi, contribuer significativement à la réduction des émissions de CO2 en France », se réjouit Wilfried Martin.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous virtualisé votre réseau pour avoir plus de souplesse sur les liens d’accès et l’optimisation de la bande-passante ?