Viadeo
.
toute l'actualité "Gouvernance"
neswletterenvoyer contactimprimerrss


Les réseaux sociaux sont encore à l'écart des stratégies Big Data


Edition du 19/12/2012 - par Rachel Bor
Les réseaux sociaux encore à l'écart des stratégies Big Data


Les réseaux sociaux débordent d'informations et de bruits. Leurs données ne sont pas encore traitées de manière industrielle en mode Big Data. Les entreprises utilisent majoritairement des données structurées telles que les tickets de caisse. C'est une des conclusions de la matinée EBG du 14 décembre sur le Big Data. 

Les données des réseaux sociaux ne sont pas encore intégrées aux stratégies Big Data des entreprises afin d'améliorer leur connaissance client.  En comparaison, les tickets de caisse et les sites Web des marques apportent l'essentiel des informations exploitables. Tel est un des enseignements de la matinée organisée par l'EBG sur le thème du Big Data, vendredi 14 décembre 2012 au Gaumont Champs Elysées (Paris).

Le Big Data c'est d'abord les tickets de caisse

Le Big Data est dans toutes les conversations des spécialistes de la relation client. Michel Koch,  directeur Cross Canal chez Camaïeu, chaîne de magasins présente dans 18 pays et site Internet pour la vente de vêtements féminins, rappelle toutefois qu'amasser des données n'est pas l'objectif.  "La réalité du Big Data c'est d'abord  la 'good data' : ce n'est pas la masse d'information qui est importante mais bien sa qualité" souligne-t-il.

Cette information doit être mise au service de la stratégie de l'entreprise. "Notre métier de 'fast fashion' nécessite d'être réactif et de se concentrer sur l'essentiel, c'est à dire d'optimiser notre base de clients et de maximiser la rotation des produits en magasin de l'ordre de 20 nouveautés par jour" décrit le responsable.

Dans ce cadre les réseaux sociaux sont encore peu sollicités. "Nous faisons un focus sur les tickets de caisse, le Big Data chez nous se fait en magasin! Nous exploitons de la donnée réelle, pas celle issue des réseaux sociaux" martèle Michel Koch.

Les sites Web vecteur de connaissance du client

Les réseaux sociaux sont toutefois utiles pour observer les tendances mais la limite est statistique: il faut suffisamment de données.   "Nous avons environ  170 000 fans sur Facebook. Ce n'est pas suffisant," estime le directeur Cross Canal qui considère Facebook seulement comme un observatoire, pour l'instant.

"On peut voir des tendances et des nuages. On propose des duels de look sur Facebook » décrit-il, « On est plutôt à la recherche d'un engagement auprès des clientes très fidèles. Et on n'en tire pas de conclusions hâtives. Le focus est sur les tickets de caisse » insiste-t-il. 

Ce n'est pas tweeter qui décide

Page suivante (2/4) >


ACTUALITES
A LA UNE
International

Le BYOD épuise-t-il vos collaborateurs ?

30/10/2014 - Une nouvelle étude suggère que les collaborateurs ayant opté pour le BYOD [Bring Your Own Device] peuvent être victimes (...)

Face aux métiers

Eric Dadian (AFRC) : « le DSI ne doit pas attendre qu'on vienne le secouer ! »

30/10/2014 - CIO : Quel est aujourd'hui le rôle du Directeur de la Relation Client (DRC) ?E (...)

>> Toute l'actualité
AGENDA
OpenStack Summit Paris
Du lundi 3 novembre 2014 au vendredi 7 novembre 2014
Palais des congrès de Paris (Porte Maillot)


EVENEMENT PARTENAIRE


Les études CIO/LMI





CONNEXION AU CIO PDF
E-MAIL :
MOT DE 
PASSE : 
   Mot de passe oublié ?



SONDAGE
Votre DSI se sent-il concerné par la relation avec le client final de l'entreprise ?