Projets

Saint Gobain renforce son contrôle comptable dans 80 de ses filiales

Saint Gobain renforce son contrôle comptable dans 80 de ses filiales
Pascal Perrier, directeur des CSP et de la transformation digitale finance groupe chez Saint-Gobain : « Plusieurs CSP et BU nous ont déjà sollicité pour étendre la solution GEO à d'autres entités et l'utiliser plus fréquemment. »

Pour renforcer le contrôle et l'analyse des données et des flux comptables, Saint Gobain a opté pour BM&A, un cabinet de conseil et d'audit indépendant, et pour sa solution GEO. En l'espace d'un an et demi, 80 filiales du groupe ont été équipées et formés à l'utilisation de cet outil.

PublicitéPrésent dans 75 pays, le groupe Saint Gobain conçoit, produit et distribue des matériaux et services pour les marchés de l'habitat et de l'industrie. Depuis 2021, le groupe utilise GEO (Global Enterprise Observer) pour automatiser et muscler ses processus de contrôle et d'analyse. Avec cette solution d'audit et de contrôle financier et comptable éditée par BM&A, cabinet de conseil et d'audit indépendant, les équipes comptables de 80 filiales du groupe bénéficient désormais d'un outil unique.

Organisé autour de plusieurs centres de services partagés (CSP) comptables régionaux, le groupe cherchait un outil pour répondre aux exigences de la loi Sapin II (contrôle comptable) ainsi qu'aux attentes du comité d'audit et des commissaires aux comptes, tout en permettant un contrôle interne accru. Saint-Gobain a retenu la solution GEO pour plusieurs raisons, dont sa compatibilité avec les différents ERP utilisés au sein du groupe et sa capacité à gérer un gros volume de données. Les rapidités de déploiement et de prise en main ont également joué dans ce choix.

Une montée en puissance rapide

En 2020, deux filiales situées dans deux pays différents ont d'abord eu l'occasion de tester GEO afin de s'assurer de sa capacité à s'adapter à différents types d'environnement comptable. Un déploiement plus vaste a ensuite débuté, accompagné par BM&A. En juillet 2021, 25 filiales étaient couvertes par GEO, pour atteindre 80 à la fin de cette même année. Parallèlement, les équipes ont reçu deux formations : la première sur le fonctionnement du dispositif et la seconde sur sa prise en main et la gestion des données. Saint-Gobain a également réalisé deux guides pratiques, l'un sur l'utilisation du module spécifique anticorruption - Sapin 2 de l'outil, le second sur l'analyse des écritures manuelles à 360°.

Avec la solution GEO, Saint Gobain observe dès à présent la provenance des flux comptables, leur date et moyen d'émission, leur destination et repère les éventuelles anomalies afin de, par exemple, mettre en place des contrôles comptables anti-corruption. A moyen terme, l'outil permettra également aux équipes des CSP de gérer les délais de paiements, d'organiser la comptabilité, d'analyser des contenus FEC, de réaliser des audits ou encore des investigations internes. « Plusieurs CSP et BU nous ont déjà sollicité pour étendre la solution à d'autres entités et l'utiliser plus fréquemment en augmentant la périodicité des contrôles comptables », confie Pascal Perrier, directeur des CSP et de la transformation digitale finance groupe chez Saint-Gobain. « Le module concernant le contrôle des délais de paiement sera également à l'étude pour un potentiel déploiement. »

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La chaleur fatale des datacenters que vous utilisez (en propre ou chez un partenaire) est-elle récupérée pour servir à d’autres usages (chauffage, réseaux de chaleur urbains) ?