Projets

Le Conseil Départemental de Seine-et-Marne permet le télétravail grâce à la virtualisation du poste de travail

Le Conseil Départemental de Seine-et-Marne permet le télétravail grâce à la virtualisation du poste de travail
Loann Fraillon, Sous-directeur des Infrastructures au CD77, a généralisé une possibilité offerte initialement à une cinquantaine d’utilisateurs.

En adoptant des technologies Citrix, le Conseil Départemental de Seine-et-Marne (77) n'avait pas prévu de basculer autant aisément vers le télétravail généralisé. La bascule de 50 à 1500 télétravailleurs a pourtant été rapide.

PublicitéIl y a des organisations chanceuses. La crise du Covid-19 n'était qu'à ses débuts que le Conseil Départemental de Seine-et-Marne (77), un département fortement rural bien que proche de Paris, avait déjà fait en sorte de faciliter le télétravail et les accès mobiles à ses applications. Il avait déjà dû s'adapter à des soucis de faibles passantes pour 1200 de ses 1500 agents, sur 14 de ses sites. Lorsque la généralisation du télétravail s'est imposée à cause du Covid-19, l'adaptation a ainsi été rapide, même s'il a fallu passer de 50 à 1500 télétravailleurs.

Depuis une dizaine d'années, le Conseil Départemental de Seine-et-Marne virtualisait ses postes de travail avec les technologies Citrix pour optimiser l'emploi de la bande passante pour l'accès aux postes de travail par 1200 agents sur 14 sites. Le développement du télétravail était un projet qui avançait doucement mais correspondait aux voeux de la DSI. Six semaines avant le début du confinement, une expérimentation avait été faite sur un environnement de travail numérique accessible au travers de Citrix ADC. L'objectif était aussi de faciliter l'accès mobile. « Le plus gros challenge a été de passer d'une cinquantaine de télétravailleurs accédant uniquement à quelques applications métier à distance, à 1500 utilisateurs de bureaux publiés intégrant 90% des outils et ressources de leur environnement de travail habituel » souligne Loann Fraillon, Sous-directeur des Infrastructures au CD77.

Mais l'essentiel des postes de travail ainsi virtualisés n'étaient normalement accessibles qu'à partir des sites du conseil départemental puisqu'il n'y avait qu'une cinquantaine de télétravailleurs. Il a donc fallu adapter rapidement les configuration systèmes et réseaux, ce qui a pu être fait en une journée. Pour surveiller les effets sur le réseau de la généralisation du télétravail, cinq vagues successives de 300 utilisateurs ont été déployées à raison d'une vague par demi-journée (soit donc deux jours et demi en tout pour s'adapter). Lorsqu'un utilisateur bénéficiait du déploiement, il retrouvait instantanément son poste de travail habituel.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Connaissez-vous la part de votre patrimoine applicatif en voie d’obsolescence ?