Projets

La SNCF sensibilise au RGPD avec un chatbot

La SNCF sensibilise au RGPD avec un chatbot
Valentine Poylo, DPO de SNCF Réseaux, est satisfaite des premiers retours sur le chatbot Dépéo. (Crédit Photo : D.R)

Le RGPD est sur les rails depuis le 25 mai dernier, mais il suscite toujours des interrogations. Pour répondre aux questions des salariés, la SNCF a créé un chatbot, baptisé Dépéo, avec l'aide de la société Clevy.

PublicitéLe règlement général sur la protection des données de l'UE a fait couler beaucoup d'encre en 2018, mais depuis le 25 mai dernier les interrogations ne se sont pas taries. La SNCF souhaitait sensibiliser ses salariés au RGPD, mais était confronté à un problème de taille. En effet, impossible pour les DPO (Data Protection Officer) des trois EPIC (SNCF, mobilité et réseaux) de pouvoir toucher l'ensemble des salariés et de répondre à leur questionnement.

Les DPO, en collaboration avec la direction de l'innovation de SNCF Réseau et SNCF Développement, ont décidé en mai dernier de lancer un projet de chatbot afin de répondre aux questions des salariés sur le RGPD. Le groupe ferroviaire a retenu Clevy pour mettre en place cet agent conversationnel. La start-up s'est associée avec le cabinet d'avocat Desmarais pour disposer de réponses adéquates et pertinentes sur le plan juridique.

Dépéo répond à plus de 1500 questions

Le chatbot, baptisé Dépéo, a démarré le 25 mai dernier, date symbolique de la mise en oeuvre du RGPD. Depuis cette date, il a répondu à plus de 1200 questions : Qui est le DPO ? Qu'est-ce que le RGPD ? A qui dois-je déclarer mes traitements ? Qu'est ce qu'un délégué de protection des données ? Une aide précieuse pour les équipes juridiques qui sont libérées d'une tâche chronophage. Le chatbot est accessible 24 h/24 et 7 j/7.

Avec quelques mois de recul, Valentine Poylo, DPO de SNCF Réseaux, constate dans un communiqué que « depuis le début de l'opération, les employés posent des questions tous les jours et nous remarquons des pics de fréquentation le matin et sur l'heure du déjeuner ; des moments privilégiés pour s'informer, se documenter ». Au final, le projet est une réussite et la responsable salue, « la simplicité et l'adaptabilité de la solution, la qualité de l'accompagnement et notamment la compétence juridique ».

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Lors d’une éventuelle évolution majeure de version de logiciel, faites-vous un nouvel appel au marché pour vous assurer de l’intérêt de conserver le même éditeur ?