Projets

La robotique au service de la logistique chez Blondel

La robotique au service de la logistique chez Blondel
Christian Debucquet, Directeur de la BU industrie région Grand Ouest du groupe Blondel, souhaitait accroître l’efficience des prestations fournies.

Le groupe Blondel a déployé la solution robotique Goods to Man de Scallog sur son site de Rochefort pour accroître son efficience et le service rendu.

PublicitéDepuis sa création en 1956, le groupe Blondel offre des services logistiques autour de quatre pôles d'activités complémentaires : logistique, e-commerce, industrie et transport. Basés sur 35 sites représentant 300 000 m² de surface d'entreposage dont 12 sont dédiés à la logistique industrielle en France, au Maghreb et au Canada, les 2 300 collaborateurs du groupe Blondel servent plus de trois cents clients issus de l'ensemble des secteurs industriels : aéronautique, agro-alimentaire, automobile, cosmétique, grande distribution, énergie... En forte croissance, son chiffre d'affaires a atteint 240 millions d'euros en 2021 et devrait être de 300 millions en 2023. Son site de Rochefort est un entrepôt in situ pour une usine du groupe Airbus dont l'activité est actuellement particulièrement élevée. Le volume de picking s'accroissant, il était nécessaire de trouver une solution afin de préserver les ressources humaines. Durant l'été 2022, la robotique Goods to Man de Scallog est déployée pour accroître l'efficience du site.


La robotique Goods to Man de Scallog a été déployée sur le site de Rochefort du groupe Blondel.

Le site de Rochefort représente une superficie de 12 000 m2 et un effectif de 120 collaborateurs pour gérer en moyenne 160 000 réceptions et un million de servitudes par an. Durant l'hiver 2021, le groupe a recherché une solution d'automatisation qui lui assure d'accélérer ses opérations de picking, tout en améliorant la productivité et d'améliorer les conditions de travail de ses opérateurs dans le cadre d'une démarche RSE. Face à une volumétrie importante, il s'agissait de limiter la pénibilité des opérations, de supprimer un maximum de déplacements et de prévenir au mieux les troubles musculo-squelettiques et le stress. Enfin, Blondel voulait éviter le travail en horaires atypiques, sources de perturbations et de troubles.

Du coup, la nouvelle robotique a été déployée dans un nouveau magasin automatisé de 700 m² comprenant deux stations de préparation, six robots Boby et 160 étagères. Cette solution permet le déplacement des pièces sur des étagères transportées par des robots vers des opérateurs. Blondel prévoit de multiplier par trois sa productivité, d'optimiser de 30% sa surface de stockage et de réduire de manière drastique les erreurs de picking.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous déployé des cas d’usage IoT (Internet des objets) dans votre organisation ?