Tribunes

La frontière entre DSI et Directions Métiers s'estompe

La frontière entre DSI et Directions Métiers s'estompe

PublicitéCIO. Comment se positionne le DSI et quelle est sa légitimité dans l'organisation ? Cela a t-il évolué pendant ces cinq années ? Patrick Hereng : L'évolution de la fonction de DSI depuis cinq ans est liée à celle des systèmes d'informations qui jouent un rôle de plus en plus stratégique en étant davantage intégrés dans l'activité des différents métiers. Cela se traduit par un intérêt grandissant des directions générales face aux incidences et aux impacts qu'ont les systèmes d'information sur la productivité des collaborateurs et l'efficacité de l'entreprise. Si, au départ, la DSI était perçue comme un centre de coûts, elle est maintenant devenue très stratégique. Désormais, le DSI est considéré comme créateur de valeur ajoutée pour les métiers de l'entreprise. Ainsi, on lui demande davantage de gouvernance. Du coup, les directions générales prennent plus en compte l'opinion du DSI lors de prise de décision. Ce qui demande également de la part du DSI d'être plus à l'écoute des besoins de sa direction générale. Chez Total, ce changement est associé aux fusions qui ont touché Total, Elf et Petrofina en 2000. Cela a eu des impacts sur les systèmes d'informations. CIO. Quels sont ces impacts ? P.H. Désormais, les systèmes d'information sont complètement intégrés à la chaîne de production. En harmonisant les processus métiers, le DSI est également amené à changer sa façon de travailler. Cela implique une conduite de changement importante. Désormais, on demande au DSI de démontrer, de mesurer, a posteriori, les gains associés au système d'information qu'il réalise. Le périmètre du DSI s'élargit de plus en plus. On parle alors de concept d'entreprise étendue. Quels sont selon vous les principaux challenges technologiques auxquels les DSI vont se trouver confrontés au cours des prochaines années ? P.H. En ce qui concerne notre groupe, l'un de nos challenges porte sur les infrastructures. En effet, nous souhaitons construire une infrastructure plus communicante. Concrètement cela signifie un poste de travail qui intègre les possibilités de communication associé au Web 2.0. Dans cette optique, nous envisageons d'harmoniser les postes de travail entre les différentes branches existantes, compte tenu des choix effectués au moment de la fusion. Par conséquent, nous allons installer Windows Vista sur chaque poste de travail, tout en intégrant la Voix sur Ip, la visio conférence poste à poste, ou encore la messagerie instantanée. Cela nous amène également à nous intéresser à la virtualisation pour bénéficier de plus de souplesse sur le plan des infrastructures. CIO. Cela change-t-il le profil des DSI ? P.H. Oui, car le rôle de DSI devient de plus en plus difficile. Il est amené à avoir une double casquette de technicien et de manager. Non seulement il doit maîtriser les aspects technologiques, comme par exemple comprendre ce peut apporter le Web 2.0, mais également être capable de discuter avec les Directions Métiers. Autrement dit, avoir une informatique au service des métiers. Une mission difficile qui requiert beaucoup de qualités puisqu'elle revêt plusieurs facettes comme savoir communiquer avec les directions Métiers, faire en sorte que l'informatique fonctionne correctement, ou encore comprendre où va l'entreprise. Chez Total, on voit à la tête des directions des systèmes d'information, de plus en plus de collaborateurs issus des directions métiers qui ont également une bonne culture technologique. Ainsi, la frontière entre DSI et Directions Métiers tend à s'estomper. CIO. Quels sont les facteurs de succès du DSI ? P.H. Le DSI de demain devra être un communicant capable d'expliquer les changements qui vont survenir auprès des directions métiers mais aussi de sa direction générale. Parallèlement, il devra comprendre les impacts technologiques et savoir justifier ses choix.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Mettez-vous les offres de support des fournisseurs en concurrence avec des prestataires alternatifs ?