Projets

L'APEC refond et unifie son SI pour plus d'efficience et d'évolutivité

L'APEC refond et unifie son SI pour plus d'efficience et d'évolutivité
Bruno Lamard, Directeur du Département Système d'Information Informatique de l'APEC.

L'APEC a refondu son système d'information en construisant un CMS unique synchronisé en temps réel avec la GRC dans le cloud.

PublicitéAvec 15 délégations territoriales et 44 centres sur tout le territoire national mais aussi 900 collaborateurs dont 500 consultants, l'APEC (Association pour l'emploi des cadres) accompagne le parcours professionnel d'un cadre sur trois et huit jeunes sur dix chaque année. Elle assiste également 33 000 entreprises annuellement dans leurs problématiques RH. Ses services utilisent notamment le portail web Apec.fr. Or le socle technique avait atteint ses limites tant en performances qu'en capacité d'évolution alors que les besoins s'accroissaient à l'heure de la révolution digitale.

L'une des difficultés du système information historique était sa grande complexité. Il existait de nombreux flux inter-systèmes et des manipulations fortement distribuées dans les différentes entités de l'association. L'exploitation et la maintenance de la plate-forme technique en soufraient. L'alignement stratégique posait de ce fait de plus en plus de problèmes et les coûts risquaient de s'envoler.

Synchronisation temps réel entre local et cloud

En amont d'une évolution pour embrasser la révolution digitale, il a donc été jugé nécessaire de refondre l'architecture et de construire un nouveau système coeur de métier. L'architecture a été construite sur un schéma classique n-tiers mais unifiée, avec une base de données unique. Cet outil interne a été doublé d'une GRC dans le cloud fournie par Salesforce. La liaison entre les deux est assurée par Change Data Capture d'Informatica sous la forme d'une synchronisation temps réel.

Premier niveau, le portail lui-même a été redéveloppé sous le CMS Jahia Digital Factory avec AngularJS pour les parties dynamiques, évidemment nativement en Responsive Design (adaptation automatique au type de terminal affichant le site). Ce CMS développé en Java gère le protocole OSGi pour l'implémentation et la gestion du cycle de vie des modules sous forme de services. Le deuxième niveau est constitué par les échanges inter-systèmes avec la solution Informatica. Enfin, le troisième niveau comprend d'une part une base de données Oracle pour les données de production et le middleware d'Informatica pour alimenter aussi bien les systèmes financiers que le décisionnel. Le serveur web Apache a, de plus, été remplacé par Ngnix pour pouvoir bénéficier de fonctions avancées de cache.

L'ensemble a été déployé sur une nouvelle infrastructure largement virtualisée stockée sur un SAN fourni par HP. « Le nombre de serveurs a été réduit d'un facteur trois tout en augmentant les performances » se réjouit Bruno Lamard, Directeur du Département Système d'Information Informatique de l'APEC.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous une infrastructure de stockage permettant le tiering ?