Projets

Kiabi migre son SI sur Linux pour gagner en performance et indépendance

Pour prendre son indépendance et doper les performances de ses systèmes, Kiabi a fait le choix d'adopter le système d'exploitation Linux au lieu d'un Unix propriétaire. 

PublicitéSpécialisée dans la distribution de vêtements, la société Kiabi compte 450 boutiques réparties dans huit pays différents. Pour fournir à ses clients et ses 7 500 employés ses différents services, le détaillant utilise des applications centralisées sur deux datacenters. Par le passé, la majorité des serveurs tournait alors sous Sun Solaris, les applications les plus critiques étant exécutées par des machines sous IBM AIX. Pour les applications clés, Kiabi utilisait notamment les bases de données Oracle et l'environnement Java.

Reste que lors du rachat de Sun par l'éditeur américain, Hervé Pouille, le responsable des technologies Unix pour Kiabi s'est rendu compte qu'il avait « trop d'oeufs dans le même panier ». La société s'est alors mise en quête d'un autre système d'exploitation que Solaris, capable de faire tourner ses applications efficacement. Kiabi a finalement jeté son dévolu sur Suse Linux Entreprise Server.

Des performances dopées par Linux

Kiabi était déjà familier des outils de l'éditeur de distribution Linux. Par le passé, la société avait déployé plusieurs solutions Apache sur Suse Linux Enterprise Server et en avait profité pour tester la compatibilité de ses autres systèmes avec cette distribution. Afin de s'assurer une compatibilité maximale, les équipes de Kiabi ont re-procédé à des tests et ont constaté que l'environnement Linux apportait de solides gains de performance par rapport aux plateformes Solaris et IBM AIX. Il n'en fallait pas moins pour faire, dans un premier temps, migrer 100 serveurs contenant principalement des applications Apache Tomcat et des fermes de bases de données Oracle, vers cette nouvelle plateforme. Aujourd'hui ce sont pas moins de 200 serveurs qui sont sur Suse Linux Enterprise Server dont 90% sont virtualisés via VMWare.

Grâce à cette distribution, Kiabai a ainsi enregistré des hausses de performances sur la plupart de ses environnements de bases de données. En outre, le détaillant a constaté une baisse de 30% de ses coûts d'exploitation informatique. Associé à VMWare, l'environnement Suse Linux Enterprise Server facilite l'attribution des ressources. Le « time to market » de certains services est ainsi passé de plusieurs semaines à seulement quelques heures.

Le montant du projet n'a pas été dévoilé.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous un plan d’évolution formel de votre SI afin d’en garantir la pertinence technologique ?