Stratégie

La transformation numérique de la logistique portée par le cloud et l'Internet des objets

La transformation numérique de la logistique portée par le cloud et l'Internet des objets
Selon l’étude YouGov pour TeamViewer et le Handelsblatt Research Institute, 70% des décideurs logistique européens voient des applications pour l’IoT dans leur entreprise

Selon une enquête YouGov pour l'institut de recherche Handelsblatt et TeamViewer, les décideurs européens en logistique estiment que cloud, Internet des objets et big data vont jouer un rôle clef dans la transformation numérique de leur métier.

PublicitéL'Institut de recherche Handelsblatt et TeamViewer ont mandaté YouGov pour interroger 1700 décideurs européens travaillant dans la logistique sur la transformation numérique de leur métier. Si la plupart des entreprises représentées dans l'enquête démarrent tout juste cette transformation, un tiers seulement disposant d'une stratégie de digitalisation, les répondants ont pour leur part une vision assez claire des technologies et cas d'usages pertinents dans leur domaine.

Une majorité des participants considère ainsi le cloud (71%), l'Internet des objets - IoT (63%) et le big data (58%) comme des technologies qui vont fortement influencer la logistique. Plus de quatre sur dix (46%) citent également la réalité augmentée, virtuelle et mixte (AR, VR, XR) et 43% les accessoires connectés (wearables), tels que les lunettes intelligentes, comme des technologies très importantes. Interrogés plus en détail sur l'IoT et les technologies AR/VR, la plupart entrevoient des cas d'usage potentiels. Ainsi, 70% voient des applications possibles de l'IoT dans leur entreprise. Parmi celles-ci, 47% des répondants citent le suivi des stocks en entrepôt ; 44% l'automatisation des processus de passation de commande dans un système de gestion d'entrepôt et 41% la géolocalisation des véhicules et des livraisons de marchandises. En revanche, seuls 23% des répondants voient aujourd'hui, au sein de leur entreprise, des applications possibles de l'IoT liées à l'utilisation de véhicules autonomes et de robots. Concernant la réalité augmentée, 62% des sondés voient des pistes d'application. La première est la formation et l'intégration des collaborateurs, citée par 35%, tandis que 30% évoquent l'assistance à distance par des experts sans bureau.

Des gains d'efficience, qualité, sécurité

Parmi les bénéfices espérés de cette transformation numérique, les plus cités sont les gains d'efficience (83%), l'amélioration de la qualité ou du niveau de service (82%), les réductions de coûts (82%), la flexibilité (80%) et une sécurité accrue des approvisionnements (80%). Plus de trois quarts des répondants s'attendent également à une plus grande satisfaction des employés (78%) et 75% à une meilleure durabilité. Reste toutefois à surmonter certains freins pointés par les décideurs interrogés, comme les coûts de mise en oeuvre, en temps et en argent, que 34% jugent très élevés, ou des enjeux de sécurité informatique, mentionnés par 30% des sondés. Par ailleurs, plus d'un quart confie des préoccupations liées aux systèmes informatiques existants (26% au niveau global, mais 19% seulement en France), tandis que 24% voient des défis au niveau des ressources humaines (un chiffre montant à 29% sur la France seule).

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Avez-vous rationalisé les différents outils et services de communication sur IP pour ne plus disposer que d’une seule solution ?