Technologies

La sécurité de l'IoT, cauchemar en entreprises

La sécurité de l'IoT, cauchemar en entreprises
Les objets connectés constituent un vaste brouillard pour la sécurité du SI

Selon une étude Forrester / ForeScout, la sécurisation de l'IoT est sujette à caution et dissimulerait d'importants risques pour les entreprises.

Publicité82 % des entreprises peinent à identifier les objets connectés sur leur réseau, 48 % considérant que l'identification exacte des objets connectés est la première priorité. De là à pouvoir les sécuriser, il y a encore du chemin à parcourir. 59 % jugent même être prêtes à accepter un certain niveau de risques relatif à l'IoT. C'est le premier résultat à retenir de l'étude réalisée par le cabinet Forrester Consulting pour le compte de l'éditeur de solutions de sécurisation de l'IoT ForeScout.

Et, de fait, 77 % des répondants jugent que l'utilisation croissante de l'IoT constitue un véritable défi pour la sécurité du SI. Et 76 % estiment qu'il leur faut repenser la stratégie de la sécurité IT. 54 % (58 % côté métier, 51 % à la DSI) sont ainsi anxieux au sujet de la sécurité de l'IoT. Mais le principal frein serait budgétaire pour 45 % des informaticiens et 43 % des responsables métiers. Or, sans budget supplémentaire, la seule sécurité possible pour l'IoT est la sécurité traditionnelle.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Mettez-vous en place des solutions locales hyperconvergées en mode locatif avec paiement à l’usage réel ?