Nominations

Xavier Guery, ancien DRH de Darty, est devenu DSI de Monoprix

Xavier Guery, ancien DRH de Darty, est devenu DSI de Monoprix
Xavier Guery se distingue dans le monde des DSI en étant aussi un spécialiste des RH.

Xavier Guery, DRH de Darty, a remplacé Isabelle Viallettes comme DSI de Monoprix en début d'année.

Xavier Guery alterne dans sa carrière les postes de DRH et de DSI. Cette originalité a une raison, Xavier Guery  a rencontré chez Castorama, dont il était le DRH (2004 / 2007) Régis Schultz, directeur de la stratégie et membre du comité exécutif. Il l'a suivi dans son parcours. Régis Schultz évoluant comme PDG d'entreprises de distribution, Xavier Guery est alternativement son DRH ou son DSI.

Depuis le mois de janvier dernier, Xavier Guery est donc Directeur de l'organisation et des systèmes d'information de Monoprix (Groupe Casino) dont Régis Schultz est le PDG depuis août 2016. Xavier Guery remplace Isabelle Viallettes, partie il y a un an. Auparavant, il avait passé trois ans et demi comme DRH de Darty, quatre ans et demi en tant que DSI de But et neuf mois comme DRH de But (tout en étant DSI).  Deux entreprises dont Régis Schultz était le PDG. Xavier Guery a également fondé sa start-up, Alias Human Resources, en quittant Conforama en 2007.

Xavier Guery avait débuté chez Sopra comme chef de projet, il est diplômé de HEC (Executive coaching en 2014), du CERAM et de l'ESLCA.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Les équipes projets ont-elles une autonomie suffisante pour s’auto-organiser et n’avoir à rendre des comptes que sur les résultats ?