Tribunes

Le Régime Numérique est le Service (The Regime is the Cloud Computing Service)

Le Régime Numérique est le Service (The Regime is the Cloud Computing Service)

La neutralité d'Internet doit être assurée par un régime universel. En revanche, pour valoriser l'usage des services Cloud Computing en entreprise, nous recommandons de mettre en place plusieurs régimes de gouvernance qui seront déterminants pour comparer les futures options « silver», « gold » et « platinium » d'une offre Cloud Computing.

PublicitéLa publication en septembre 2010 par l'ARCEP d'un document [1] sur la neutralité de l'Internet a relancé le débat : il ne saurait y avoir qu'un seul régime internet applicable à tous ; une discrimination des utilisateurs freinerait le libre partage entre les citoyens des connaissances et de l'information ; pour les acteurs de l'économie numérique, plusieurs régimes fausseraient la libre concurrence et pour les particuliers, feraient naître des inégalités numériques.

Doctrine relationnelle de la gouvernance de SI
Pour une entreprise où les systèmes d'information (SI) sont dirigés et contrôlés en vue de contribuer aux performances globales de l'entreprise, la problématique est radicalement différente. Pour un meilleur alignement à la stratégie opérationnelle de l'entreprise, il peut être opportun d'instaurer plusieurs régimes de gouvernance de SI [2].

Ainsi, on voit des entreprises souscrire à la doctrine relationnelle de la gouvernance de SI qui préconise une gouvernance différenciée par une pluralité de régimes numériques : par exemple, un régime sera appliqué pour les applications critiques et métiers tandis qu'un autre sera aménagé pour les applications de commodité et les systèmes d'infrastructure de SI.

Cependant la doctrine relationnelle de la gouvernance de SI déploie toute sa pertinence dans les SI construits sur des offres Cloud Computing. Les rapports entre parties y sont polarisés par le contrat commercial et du fait du caractère innovant de l'offre, les mécanismes contractuels sont négociés avec une attention nouvelle. Ainsi, des experts de plus en plus nombreux préconisent de revisiter la notion relationnelle classique en gestion de SI, celle de SLA ou Service Level Agreement (contrat de service).

Pour des offres SaaS, certains ramènent sa portée aux engagements de qualité que prend le fournisseur ; d'autres estiment nécessaire d'isoler les conditions d'utilisation (User Level Agreement) pour en faire l'objet de discussions spécifiques ; l'utilisateur d'offres IaaS demande  une visibilité sur les Operation Level Agreement (OLA) que l'on entend classiquement comme des accords passés entre les unités internes d'une usine de production de services ; enfin, pour les offres PaaS qui mettent à la disposition un laboratoire virtuel de développement de SI à architecture agile (BRMS, MDM, CEP), nous recommandons de réserver une attention particulière pour les clauses de gouvernance (Service Governance Arrangements) [3].

Comparer les options « silver », « gold » et « platinium »
Les approches courantes de la gouvernance Cloud Computing présentent deux dimensions : une dimension stratégique qui rend compte du niveau de mutualisation des ressources (cloud privé, cloud hybride et cloud public) et une dimension technique qui définit précisément le contour des capacités IaaS, PaaS et SaaS.

PublicitéLa nature commerciale des rapports entre l'entreprise cliente et le fournisseur de Cloud Computing qui polarise les rôles des parties invite à rajouter une troisième dimension d'analyse : en effet comment comparer les options « silver », « gold » ou « platinium » si ce n'est par une dimension qui soit relationnelle ?
Ainsi, le Jericho Forum avance un modèle cubique 2x2x2 mettant en scène une trilogie de questions « Où est l'infrastructure ? Quelles sont les interfaces ? Qui opère le service ? » [4].
Pour sa part, l'Institut d'Archilogie avance un cube 3x3x3 où la dimension relationnelle est représentée par trois régimes numériques, les régimes dits « IT », « IS » et « JI » [5].
Lors de l'explosion des réseaux d'entreprise, John  Gage avait énoncé « The Network is the Computer » [6]. Alors, pour le Cloud Computing, « Le Régime Numérique est le Service » (« The Regime is the Cloud Computing Service »)?

Références
[1] Neutralité de l'internet et des réseaux - Propositions et recommandations, ARCEP, septembre 2010.
[2] Aligner la gouvernance des systèmes d'information sur la stratégie de l'entreprise, Tru Dô-Khac, La Jaune et la Rouge, N°621, janvier 2007.
[3] Une gouvernance différenciée pour le Cloud Computing, Tru Dô-Khac, CIO-online, 4 octobre 2010
[4] Cloud's Illusions: Jericho Forum future direction. Stephen T. Whitlock, representing the Board of Management of the Jericho Forum, February 4. 2009.
[5] Les régimes de gouvernance SOA, Tru Dô-Khac, CIO-online, 18 octobre 2010
[6] Slogan de Sun Microsystems. Attribué à John Gage, 21ième employé de Sun Microsystems. en.wikidedia.org, 13 décembre 2010.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    La cybersécurité est-elle systématiquement testée sur un projet avant sa mise en production ?