Technologies

Renault rachète la division Embarqué d'Intel en France

Renault rachète la division Embarqué d'Intel en France
Pour accélérer dans le domaine des voitures connectées, le groupe automobile Renault acquiert les compétences en R&D développées par Intel sur ce terrain.

En rachetant les activités de R&D d'Intel spécialisées dans le logiciel embarqué en France, Renault va renforcer ses projets de voitures connectées. Les équipes se répartissent sur deux sites, Toulouse et Sophia-Antipolis, et comptent plus de 400 personnes.

Renault s'apprête à racheter les activités françaises d'Intel en recherche et développement sur les logiciels embarqués, la connectivité et la création de nouveaux services pour les clients dans le domaine des voitures connectées. Cette entité regroupe plus de 400 salariés implantés sur deux sites, l'un à Toulouse, l'autre à Sophia-Antipolis. L'acquisition se fait par rachat d'une société nouvellement constituée par Intel dans laquelle vont être transférées ces activités de R&D.

Le constructeur automobile français explique qu'il disposera ainsi de l'ensemble des compétences nécessaires pour développer des logiciels embarqués dans ses voitures permettant d'apporter aux automobilistes des services personnalisés, avec une mise à jour à distance autonome en temps réel. « Les salariés d'Intel qui rejoindront Renault ont des compétences et des profils très qualifiés dans un domaine technique et concurrentiel », souligne Carlos Ghosn, PDG de Renault, dans un communiqué.

L'acquisition devrait être réalisée d'ici fin juin

Outre leur expérience, ces équipes apporteront au groupe automobile leurs méthodes et outils, ainsi que leurs réseaux de fournisseurs, de laboratoires et d'entreprises partenaires, est-il précisé. Certaines disposent déjà de compétences appliquées au secteur de l'industrie automobile dans le multimédia et la connectivité. L'acquisition de ces activités R&D, soumise aux conditions habituelles de rachat, devrait se faire d'ici la fin de ce semestre.

En septembre, Renault-Nissan avait annoncé un accord avec Microsoft pour développer des services connectés (diagnostic à distance, maintenance préventive...) et exploiter les ressources du cloud Azure pour collecter, analyser et stocker les données associées. Plus ou moins avancés sur leurs projets de voitures connectées et autonomes, les constructeurs automobiles ont chacun de leurs côtés noué différents partenariats. En France, PSA a récemment annoncé travailler avec Nutonomy (avec laquelle Renault travaille également) et conduit des opérations d'open innovation pour imaginer des services et attirer les développeurs.

Sur le sujet des voitures autonomes, voir notre dossier « Les acteurs sont en place, que la course commence ».

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Les coûts de services IT de la DSI sont-ils benchmarkés avec des services externes ?