Business

France et Allemagne en queue de l'adoption du BYOD

France et Allemagne en queue de l'adoption du BYOD

Le constructeur Aruba Networks a diligenté une étude sur la zone EMEA sur l'adoption du Bring Your Own Device par les entreprises. Cette adoption progresse, entraînant des investissements en réseaux sans fil, mais très inégalement.

La consumérisation de l'IT (utilisation de produits grand public à des fins professionnelles) et le BYOD (Bring Your Own Device, fourniture des terminaux, notamment smartphones, par les salariés) touche désormais une grande majorité (69%) des entreprises dans la zone EMEA ( Europe, Moyen-Orient et Afrique) selon une enquête récemment publiée par le constructeur Aruba Networks. Cependant, cette tendance ne touche pas tous les pays de la même façon. Avec 56% des entreprises l'adoptant, la France est avant-dernière, seule l'Allemagne faisant moins (48%). Le Moyen-Orient est en tête (80%) suivie des pays scandinaves et du Benelux (74%) puis de l'Espagne (70%) et de la Grande Bretagne (69%).

Le BYOD ne concerne que peu de collaborateurs

Dans l'ensemble de la zone, cependant, le BYOD touche surtout une minorité des collaborateurs. Environ 10% des entreprises ont des taux d'adoption dépassant 50% de leurs collaborateurs. Plus du quart des entreprises ont moins de 5% de collaborateurs concernés. Les ordinateurs portables sont généralement achetés et financés par l'entreprise, au contraire des tablettes que les collaborateurs doivent se fournir sur leurs propres deniers, les smartphones étant dans une situation intermédiaire.

Les outils les plus demandés par les collaborateurs sont en priorité de marque Apple (88% pour les smartphones, 86% pour les tablettes) et en second lieu Samsung (respectivement 57% et 51%) puis HTC.

Toujours le problème de la sécurité

Ces terminaux ont, dans 40% des cas, un plein accès au système d'information et, dans 30% des cas, un accès limité à l'Internet. Ils sont autorisés avec un engouement moindre qu'ils ne sont demandés mais Apple reste de loin le plus autorisé, devant les produits Androïd (Samsung, HTC...). Windows Mobile est demandé et autorisé dans moins de 40% des cas.

La sécurité est la première préoccupation des entreprises : celle du réseau (20% des réponses) et celle du terminal (18%) voire l'usage approprié de la connexion des terminaux personnels aux ressources réseaux de l'entreprise (16%).

Augmenter la couverture réseau sans fil au sein de l'entreprise n'est une préoccupation que pour 11% des répondants qui réjouissent donc le commanditaire de l'étude. Celui-ci diffuse une infographie résumant les principaux résultats de l'étude.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    SELECT etqu_id FROM idg_cio.`etud_etude` JOIN idg_cio.etqu_etudeQuestion ON etqu_etud_id = etud_id LEFT JOIN idg_cio.etre_etudeReponse ON etqu_id = etre_etqu_id AND etre_ip = 839919811 WHERE `etud_dateFin` > '2015-04-02 11:42:09' AND `etud_dateDebut` < '2015-04-02 11:42:09' AND etqu_obligatoire = 1 AND etre_id IS NULL AND etqu_id != 0 ORDER BY etud_dateFin ASC, etqu_id ASC LIMIT 1
    La question du moment
    Les métiers ont-ils une certaine autonomie reconnue pour mettre en œuvre des outils IT ?