Business

Le Crédit Agricole ouvre sa pépinière tout-en-un de l'innovation

Le Crédit Agricole ouvre sa pépinière tout-en-un de l'innovation

Le « Village de l'Innovation » qui ouvrira en juin 2014 au 55 rue La Boétie à Paris VIII accueillera une centaine de start-up pour un loyer faible et des services sans exclusivité.

PublicitéLe Crédit Agricole a annoncé le 22 janvier 2014 une initiative en faveur de l'innovation qui se concrétisera en juin 2014. A cette date ouvrira en effet le Village de l'Innovation. Cette pépinière d'entreprises d'un nouveau genre se situera dans un immeuble au 55 rue La Boétie, dans le huitième arrondissement de Paris, actuellement en cours de rénovation par la filiale de promotion immobilière du groupe bancaire [en photo]. L'originalité du concept réside bien dans le « tout-en-un » : hébergement, accompagnement, services, financement, intégration à la démarche d'innovation du groupe bancaire...

4600 m² sur 8 étages permettront d'accueillir une centaine de start-up, dont la moitié dès l'ouverture, ainsi que des espaces partagés (salles de réunion, d'exposition et de conférence...). Au rez-de-chaussée, une agora comprendra également le Technolab du Crédit Agricole, l'espace de démonstration, de partage et d'évangélisation numérique à usage interne au groupe bancaire. Le but est bien de permettre la rencontre entre les start-up et les équipes de la banque pour que les innovations puissent bénéficier aux services proposés dans les différentes caisses régionales.

De nombreux partenaires autour d'une démarche complète

En partenariat avec une autre pépinière parisienne, la Pépinière 27 (Paris 11ème), le Village de l'Innovation fournira bien entendu des services d'accompagnement à la création d'entreprises. De plus, des entreprises un peu plus matures que celles au stade start-up occuperont certains étages, avec comme objectif une certaine émulation.

Bien entendu, les services de financement seront également proposés, mais sans exclusivité, par le Crédit Agricole. « Pour emmener avec nous des partenaires comme de grandes écoles, il fallait que nous n'imposions pas d'exclusivité » a expliqué Bertrand Corbeau, directeur général de la Fédération Nationale du Crédit Agricole.

Et les partenaires ne manquent pas autour du berceau de l'initiative ! Ont d'ores et déjà signé des entreprises très diverses telles que HP, le fabriquant de moquette Desso, le spécialiste des outils pédagogiques Ignition Factory, Ingenico, Microsoft, Orange Business Services, le domoticien Somfy, Bearing Point...

Ces partenariats permettent de co-financer l'initiative (le projet se devant d'être à l'équilibre budgétaire), de contribuer à animer le lieu et d'apporter également des services aux entreprises hébergées. La location pure de bureaux se fera aux environs de 300 à 350 euros/m².an. Avec le package complet de services (y compris les salles de réunion) en mode forfait illimité, le tarif sera de moins de 600 euros/m².an. Un bureau de 20 m² revient donc à un coût de 1000 euros par mois avec le forfait de services, ce qui est très faible dans ce quartier de Paris.

PublicitéDes enjeux importants pour le groupe bancaire



Des enjeux importants pour le groupe bancaire

Les enjeux pour le groupe bancaire sont importants. Bien entendu, le Crédit Agricole espère améliorer ses propres services au profit de ses clients en bénéficiant de l'innovation générée par les start-up. La présence du Technolab n'est pas innocente même si aucune exclusivité ou priorité ne pourront être revendiquées.

Une telle pépinière se veut aussi une « prolongation de la mission du Crédit Agricole et de l'action des Caisses Régionales » selon les termes de Bertrand Corbeau. Le directeur général a affirmé : « la santé d'une banque est liée à celle de son environnement et nous devons donc veiller à dynamiser l'économie sur nos territoires. »

La centaine de start-up recherchée sera bien entendu dans la gestion de la relation clients et les services bancaires. Mais d'autres secteurs sont également recherchés : l'innovation en matière de logement et de domotique, la santé/l'accompagnement du vieillissement, l'agro-alimentaire et l'énergie.

Avec une promotion très limitée sur les seuls médias sociaux depuis début 2014, quatorze « bons dossiers » de start-up auraient déjà été reçus.

En attendant d'essaimer...

Le modèle exact de fonctionnement reste en cours de mise au point. Neuf caisses régionales du Crédit Agricole sont plus particulièrement impliquées pour l'instant dans le groupe de travail. Mais, à terme, une pépinière « tout-en-un » sur le modèle de ce Village de l'Innovation pourrait s'ouvrir dans chaque région.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Publicité

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    La question du moment
    Disposez-vous d’un collecteur de logs système avec un analyse des comportements d’usage du SI (SIEM) ?