Viadeo
.
paroles de DSI

Patrick Héreng

DSI groupe de Total

par Jean Pierre Blettner avec Bertrand Lemaire


« Ce qui est important, c'est qu'il y ait une cohérence d'ensemble sur les budgets informatiques, qu'ils soient ou non répartis » souligne Patrick Héreng, DSI groupe de Total.


(11/02/2013) - Selon Patrick Héreng, DSI groupe de Total, l'augmentation globale des budgets informatiques ne fait pas de doute. Pour lui, que ces budgets soient répartis entre directions métier ou centralisés à la DSI n'a pas vraiment d'importance : l'essentiel est qu'il y ait bien un pilotage assurant la cohérence de l'ensemble. Ceci dit, si les métiers se battent pour obtenir des budgets informatiques propres, c'est plutôt un signe d'inadaptation de la DSI au numérique, avec comme effet que les métiers veulent prendre les choses en main.
Or, « le DSI doit promouvoir le numérique dans les entreprises » insiste Patrick Héreng. Même si les métiers doivent s'approprier les idées poussées par la DSI et innover dans leurs domaines propres.
Dans ce cas, pourquoi certaines entreprises nomment-elles des Chief Digital Officer ? « C'est une manière pour certaines entreprises de prendre note de l'importance du numérique, comme elles ont pu nommer, jadis, des responsables e-business » explique Patrick Héreng. Comme pour le précédent du responsable e-business, la fonction de CDO est donc temporaire, pour pousser la transformation : l'intermédiation entre informatique et métier n'a pas lieu d'être pérenne.
Au final, le rôle du CDO sera intégré à celui du CIO.

L'interview en vidéo

Les études CIO/LMI





CONNEXION AU CIO PDF
E-MAIL :
MOT DE 
PASSE : 
   Mot de passe oublié ?



SONDAGE