Technologies

Un désir nommé IoT

Un désir nommé IoT
L’IoT est un véritable eldorado : tout le monde veut en profiter mais cherche encore souvent la route pour cela.

Une étude menée par Extreme Networks montre l'engouement des entreprises dans le monde pour l'IoT. Mais du chemin reste à parcourir.

Plus de quatre entreprises sur dix dans le monde affirment intégrer l'IoT à leur stratégie d'entreprise, plus du tiers envisageant de suivre leur exemple. Au final, une entreprise sur cinq seulement n'envisage pas de recourir, pour ses affaires, à une forme ou une autre d'IoT. Mais seulement 11 % des entreprises ont effectivement déployé l'IoT, 9 % menant actuellement des tests et 10 % se préparant à en lancer dans les douze mois. 40 % n'ont aucun projet en cours.

Première limitation aux rêves que de tels constats peuvent faire naître, de quel type d'IoT parle-t-on ? Très majoritairement, il s'agit de services généraux connectés : immeuble intelligent, pilotage de l'énergie, vidéosurveillance, suivi du patrimoine (anti-vols), etc. La collection de données pour prendre de meilleures décisions séduit tout de même quatre entreprises sur dix et de l'IoT au bénéfice direct du client une entreprise sur cinq. La première préoccupation des entreprises, toujours selon cette étude, est la sécurité des objets connectés (57 % des répondants). Leur gestion (39%) et le retour sur investissement (36%) sont loin derrière. Les préoccupations d'ordre technique sont marginales.

Partager cet article

Commentaire

Avatar
Envoyer
Ecrire un commentaire...

INFORMATION

Vous devez être connecté à votre compte CIO pour poster un commentaire.

Cliquez ici pour vous connecter
Pas encore inscrit ? s'inscrire

    Abonnez-vous à la newsletter CIO

    Recevez notre newsletter tous les lundis et jeudis

    UTILISATION DES COOKIES

    En poursuivant votre navigation sur ce site,
    vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

    Pour en savoir plus, consultez notre politique relative à la vie privée.

    La question du moment
    Votre Legacy peut-il être interrogé via des API par des applications « digitales » ?